Mercato: Pour Bilic, Payet n'a pas à s'excuser devant les fans de West Ham

FOOTBALL Le milieu offensif a rejoint l'OM après un bras de fer avec le club anglais...

R.B. avec AFP

— 

Bilic et Payet en décembre 2016.
Bilic et Payet en décembre 2016. — Ian Tuttle/BPI/Shutters/SIPA

Le milieu offensif français Dimitri Payet n’a pas à s’excuser devant les supporters de West Ham pour avoir réclamé et obtenu son transfert à Marseille, a assuré mardi Slaven Bilic, son ancien entraîneur dans le club londonien.

« Est-ce qu’il doit faire ses excuses ? Non, je ne dirais pas ça », a expliqué le technicien croate en conférence de presse. « Les joueurs vont et viennent, et je n’ai pas à dire s’il doit ou pas s’excuser. Il est parti, il est rentré à la maison, c’était son souhait et je n’oublierai pas à quel point il a été bon pour nous », a continué Bilic.

« Il a été brillant (…) Ce que nous avons atteint avec lui a été une belle histoire pour West Ham, la Premier League et la France », a continué l’entraîneur. « Je veux le remercier pour tout ce qu’il a fait pour nous. Il a été brillant la saison passée, on a été brillant avec lui. Cette histoire est terminée. Je lui souhaite bonne chance à Marseille. »

Lundi, West Ham avait fustigé le manque de « respect » dont a fait preuve l’international français en entamant un bras de fer pour partir.

Le club londonien avait exprimé « sa sincère déception par rapport au fait que Dimitri Payet n’ait pas fait preuve de la même implication et du même respect que lui ont témoigné le club et les fans, en particulier lorsqu’un nouveau contrat lucratif de cinq ans et demi lui a été proposé pas plus tard que l’an dernier », selon les mots du coprésident David Sullivan, dans le communiqué officialisant le transfert pour 30 millions d’euros, alors que Payet avait été cédé par Marseille à West Ham en 2015 pour 15 millions d’euros.

Le milieu de 29 ans, pourtant adulé par les fans de West Ham et auteur d’un excellent Euro en 2016 avec l’équipe de France, avait entamé un bras de fer pour quitter les Hammers. Il s’était attiré la colère de l’entraîneur Slaven Bilic, selon qui il avait même refusé de jouer.

Selon la presse britannique, les dirigeants du club ont exigé que Payet rembourse son salaire de janvier avant d’autoriser tout transfert.

Sur Twitter, la co-présidente Karren Brady a proposé aux fans des Hammers détenteurs d’un maillot de Payet de l’échanger pour celui d’un autre joueur pour la somme modique de 25 livres (30 euros).