«Il se cherche une excuse», Palmieri s'en prend à Balotelli et ses accusations de racisme du public corse

FOOTBALL On a le droit de ne pas être d'accord avec le latéral du Losc...

R.B.

— 

Julian Palmieri lors du match entre Lille et Metz le 16 août 2016.
Julian Palmieri lors du match entre Lille et Metz le 16 août 2016. — POL EMILE / SIPA/SIPA

Même s’il n’évolue plus à Bastia, Julian Palmieri n’aime pas que l’on s’en prenne au public corse. Du coup, le latéral du Losc a profité de la zone mixte après le match nul de Lille à Dijon (0-0) samedi pour livrer son analyse sur les accusations de racisme de Mario Balotelli, qui affirme avoir été visé par des cris de singe vendredi lors de Bastia-Nice (0-0).

« S’il y a eu ça, c’est grave, mais venant d’un joueur comme ça et vu le match qu’il a fait, il devrait se faire tout petit, a lâché Julian Palmieri au micro de beIN Sports. Je trouve ça petit. Il s’est cherché une excuse. Même s’il y a deux ou trois énergumènes qui font des cris de singe, c’est dommage de mettre tout le monde dans le même panier. »

On incite le latéral à regarder ces images, enregistrées par les caméras de beIN Sports lors de l’échauffement des Niçois. Et de déterminer ensuite si Balotelli doit vraiment se faire « tout petit ».