VIDEO. Real Madrid: Benzema égalise à la 93e minute et Zidane atteint les 40 matchs d'invincibilité

FOOTBALL Les Merengue ont obtnue leur qualification en quarts de finale de la Coupe du Roi grâce à leur nul à Séville (3-3)...

J.L. avec AFP

— 

Zidane félicite ses joueurs après le but d'Asensio à Séville, le 13 janvier 2016.
Zidane félicite ses joueurs après le but d'Asensio à Séville, le 13 janvier 2016. — Angel Fernandez/AP/SIPA

Quarantième retentissante pour Zinédine Zidane! Son Real Madrid a enchaîné jeudi une 40e rencontre consécutive sans défaite et établi un nouveau record d'invincibilité en Espagne en arrachant un nul 3-3 à Séville, synonyme de qualification pour les quarts de la Coupe du Roi.

Avec une égalisation in extremis de Karim Benzema, Zidane a écrit l'une des plus belles pages de l'histoire du football espagnol. L'entraîneur français a effacé au passage la précédente série record, propriété du FC Barcelone de Luis Enrique depuis la saison dernière (39 matches toutes compétitions confondues). Pour entrer dans la légende, il fallait bien un match haletant comme celui de jeudi soir au stade Sanchez-Pizjuan, où le Real a été mené 1-0, puis 3-1, et a sauvé son invincibilité sur un but de Benzema dans le temps additionnel (90e+3).

«Quand on perd 3-1 et qu'on finit par égaliser, cela montre que nous avons du caractère et c'est une bonne chose», a lancé Zidane après la rencontre, visiblement vidé. De fait, même sans plusieurs cadres ménagés comme Cristiano Ronaldo, ses joueurs ont montré des qualités mentales incroyables pour résister aux déferlantes sévillanes, concrétisées sur des buts de Danilo contre son camp (10e), Stevan Jovetic (54e) et Vicente Iborra (78e).

Pris à la gorge, le Real a réussi à marquer sur une folle chevauchée de Marco Asensio (48e), puis sur un penalty de Sergio Ramos (83e) tiré en panenka, et enfin sur l'ultime déboulé de Benzema. Le défenseur madrilène; formé à Séville et pris à partie violemment par son ancien public, s'est accroché verbalement avec les supporters après son but. Dire qu'il va falloir remettre ça dimanche soir, toujours à Sanchez-Pizjuan.