Ligue 1: «Ça me fatigue», cette fois Eder en a vraiment marre de se faire siffler à cause de l'Euro

FOOTBALL Le Portugais s'était préparé à l'être en début de saison, mais là ça commence à faire long...

N.C.

— 

Eder taclé par Glik lors de Lille-Monaco, le 10 septembre 2016.
Eder taclé par Glik lors de Lille-Monaco, le 10 septembre 2016. — Michel Spingler/AP/SIPA

Jusque-là, ça allait encore. Eder savait bien qu’il allait se faire un peu siffler dans les stades français en début de saison, et il s’était préparé. Mais il pensait que la déception de l’Euro, où il a été le bourreau de la France en finale, s’atténuerait assez vite. Et ce n’est pas le cas. On est bientôt en décembre et le Portugais continue d’essayer huées et parfois insultes partout où il va avec le Losc.

>> A lire aussi: Comment Eder est passé de héros à zéro (but)

Eder, 2 buts petits buts cette saison, ne vit pas très bien la situation, comme il l’a expliqué vendredi dans une interview accordée à L’Equipe. « J’ai du mal à comprendre. […] Il arrive que ça me fatigue un peu. C’est difficile, assure-t-il. Disons que c’est un peu méchant, parfois. Les gens pourraient voir différemment les choses. L’Euro est terminé, c’est du passé. On cherche à me déstabiliser. C’est de bonne guerre, mais de temps en temps, c’est dur. » Entre ça et la première moitié de championnat toute moisie du Losc, on va dire que l’attaquant n’est pas dans la meilleure période de sa carrière.