Pascal Olmeta a pris part à une chasse à l'éléphant en 2012
Pascal Olmeta a pris part à une chasse à l'éléphant en 2012 — Christophe Morio

POLEMIQUE

Si Pascal Olmeta a chassé l'éléphant au Zimbabwe, c'est pour «participer à la pérennité de l'espèce»

L'ancien gardien s'explique sur la vidéo diffusée il y a quelques jours...

Pascal Olmeta se défend. Depuis mercredi et la diffusion d’une vidéo le montrant en train d’abattre un éléphant lors d’une partie de chasse au Zimbabwe en 2011, l’ancien gardien de but de l’OM est l’objet de nombreuses critiques de la part des défenseurs des droits des animaux - mais pas que. Ce vendredi, il a écrit un communiqué, relayé par le site du journal Ouest-France, pour remettre les choses dans leur contexte.

Une « chasse légale et encadrée »

« Le problème de surpopulation des éléphants au Zimbabwe est un réel enjeu pour le pays. Les éléphants, en surnombre, provoquent des dégâts irréparables pour les habitations. Ils sont aussi à l’origine de nombreux morts au sein des populations locales. Au total, plus de 17.000 éléphants sont présents sur le territoire zimbabwéen, un nombre bien trop important pour la superficie disponible d’accueil. Pour cette raison, le Zimbabwe organise chaque année une chasse légale et encadrée afin de répondre au besoin de régulation de l’espèce. Les animaux concernés sont choisis au préalable par les autorités. Et seuls les animaux les plus âgés et causant le plus de dommages auprès des populations locales sont chassés. Le seul but de la chasse à laquelle Pascal Olmeta a participé […] était de participer à la pérennité de l’espèce ».

Voilà pour la défense de Pascal Olmeta. Les anciens sportifs ont décidément des problèmes avec la chasse en ce moment, puisqu’en fin de semaine dernière Luc Alphand se faisait lui aussi reprendre de volée pour des photos le montrant en train de poser à côté d’un mouflon et d’un ours tués lors d’une partie de chasse en Russie.