Les Argentins quittent la pelouse après leur défaite contre le Paraguay le 11 octobre 2016.
Les Argentins quittent la pelouse après leur défaite contre le Paraguay le 11 octobre 2016. — Natacha Pisarenko/AP/SIPA

FOOTBALL

VIDEO. Coupe du monde 2018: L'Argentine se rate sans Messi, ça commence à devenir chaud pour le Mondial

Franchement, perdre contre le Paraguay à domicile...

L'Argentine, une nouvelle fois désemparée en l'absence de Messi, blessé, a perdu 1 à 0 à domicile face au Paraguay, mardi lors de la dixième journée des éliminatoires du Mondial 2018, et se retrouve dans une situation délicate avant un déplacement au Brésil.

Les Argentins ont joué leurs trois derniers matches sans Messi et le bilan est très mauvais: deux matches nuls, au Venezuela et au Pérou, et une défaite contre le Paraguay.

Après cette nouvelle contre-performance, l'Argentine reste cinquième du tournoi sud-américain, place qualificative pour le barrage face à une sélection d'Océanie, et reste donc dans la course pour le Mondial 2018, derrière le Brésil, l'Uruguay, l'Equateur et la Colombie.

Mais le modeste Paraguay, 6e, et le Chili, vainqueur du Pérou (2-1) et 7e, talonnent désormais l'Argentine, équipe constellée de stars comme Aguëro, Di Maria, Higuain, Mascherano ou Dybala mais incapable de gagner sans son maître à jouer.

Les Argentins ont longtemps subi avant de se procurer de belles occasions de but. Sergio Agüero a même raté un pénalty en début de seconde période.

Di Maria a tapé le poteau

L'unique but de la rencontre, disputée à Cordoba, la 2e ville d'Argentine, a été marqué par Derlis Gonzalez. Sur un contre, bien décalé côté droit par Angel Romero, l'attaquant du Dynamo Kiev a réussi à ajuster le portier argentin Romero, malgré le retour de Demichelis.

Le Parisien Angel Di Maria aurait pu égaliser cinq minutes plus tard, mais son tir du gauche des 30 mètres était repoussé par le poteau.

En début de seconde période, Agüero avait l'égalisation au bout du pied, mais il ne parvenait pas à inscrire le pénalty, sifflé pour une main de Da Silva sur une tête de Gonzalo Higuain.

Deux minutes plus tard, lancé en profondeur, Agüero perdait à nouveau son face-à-face avec le gardien paraguayen Justo Villar, 37 ans, auteur d'un grand match.

A la 74e minute, c'est Higuain qui échouait sur le même poteau que Di Maria.

L'Albiceleste avait pourtant bien besoin d'engranger des points avant deux matches délicats: elle se rendra en effet au Brésil en novembre avant de recevoir la Colombie.