Euro 2016: Umtiti ou Mangala, on aide Deschamps à se décider contre l’Islande

FOOTBALL Les deux défenseurs sont en balance dans l’esprit du sélectionneur pour remplacer Adil Rami en quarts de finale…

Julien Laloye
— 
Paul Pogba et Samuel Umtiti ont été champions du monde chez les U20 en 2013.
Paul Pogba et Samuel Umtiti ont été champions du monde chez les U20 en 2013. — Thibault Camus/AP/SIPA

Au départ, ça ne devait pas faire un pli. Un problème en défense centrale, blessure ou suspension, et Mangala prenait la suite pendant qu’Umtiti humait l’air de Clairefontaine, c’était déjà bien beau d’être là. Les mauvaises langues chez les suiveurs des Bleus, soit l’immense majorité, disent que Deschamps a changé d’avis dès le stade de Biarritz. Posons le contexte : un match d’entraînement pour faire plaisir au public bayonnais contre les moins de 19 ans du coin. Et là, l’impensable. Mangala, le défenseur le plus cher de l’histoire, qui se fait bouillonner deux fois par deux gamins d’en face, Tom Ghilardi et Anthony Santacruz.

L’assistance en était restée coite et Michel Sanchez, l’entraîneur des Bayonnais, aussi :

« J’avais trouvé sur l’opposition Mangala un peu plus lent, un peu emprunté. Il était plus en difficulté que les autres. Sur le premier but que nous marquons, Koscielny essaie de lui redonner un ballon et notre attaquant était passé entre les deux, il avait mal anticipé. Sur le deuxième, il avait été pris de vitesse dans son dos. J’avais trouvé Umtiti plus intéressant et surtout bien plus rapide. Après c’était sur ce match – là, et Mangala reste un joueur de garantie pour les matchs de haut niveau. Mais si vous me demandez mon avis, contre l’Islande, il faut miser sur Umtiti parce qu’il a une relance bien meilleure et qu’il aura la vitesse pour couper les contres islandais ».

Depuis, les remplaçants tricolores ont eu droit au traditionnel match des coiffeurs le lendemain de chaque rencontre des titulaires. Les impressions des intéressés sont moins définitives. Yohan Feurprier, coach des U19 du Mans :  « J’ai senti beaucoup de maîtrise et d’implication chez les deux. J’ai lu ce qui se raconte sur lui, mais franchement, je n’ai pas senti de fébrilité spéciale chez Mangala. C’était juste avant le début de l’Euro, donc peut-être qu’il se sentait plus concerné et qu’il faisait encore les efforts ». Mathieu Lacan, coach des U19 du Paris FC : « Je n’ai pas grand-chose à dire, on ne les a pas assez inquiétés pour voir ce qu’ils valaient. Je me souviens juste qu’Umtiti avait joué à droite et qu’il nous avait marqué un but sur corner. Les deux étaient précis dans tout ce qu’ils faisaient ».


Aux entraînements ? On ne dira pas qu’Umtiti nous fait penser au Beckenbauer des grands jours, mais comparé à Mangala, c’est tout comme. Deschamps va-t-il se décanter sur le probable futur défenseur du Barça pour remplacer Rami contre l’Islande, comme l’indiquent la plupart de nos confrères ? On a tenté comparer les deux profils.

Mangala

  • Joue dans le meilleur championnat du monde
  • Demi-finaliste de Ligue des champions
  • Défenseur le plus cher du monde (c’est donc qu’il a des qualités)
  • Un petit vécu en équipe de France (sept sélections, présent au Brésil en 2014)

Mais

  • Nul à l’entraînement
  • Aucune affinité particulière avec Koscielny
  • Ne joue en club que parce que Kompany a été blessé toute l’année
  • N’a pas joué une minute lors de la dernière Coupe du monde (DD déjà méfiant)

Umtiti

  • Plutôt pas mal à l’entraînement
  • N’a pas moufté quand Rami lui est passé devant après le forfait de Varane
  • Il tient la défense lyonnaise à lui tout seul à 22 ans
  • Champion du monde U20 avec Pogba, une sélection dont il était le leader technique avec le Turinois (dixit Mankowski dans l’Equipe)

Mais

  • Zéro minutes en sélection
  • Il est là par défaut (Mathieu était dans la liste des 23 au départ)
  • Pas folichon en Ligue des champions cette saison
  • Deschamps se foutait encore de lui en septembre

Bilan, à boire et à manger pour tous les lobbys. Le nôtre nous fait balancer du côté des pro-Umtiti, mais notre avis est moins important que celui de Griezmann, lundi à conf. Ecoutez ça : « J’essaye d’éviter tous les contacts avec Eliaquim à l’entraînement, parce que lui, il est dur dans les duels ! Il est sérieux, il donne toujours tout. Samuel, c’est un autre style de jeu, Le Barça est sur lui, ça veut dire beaucoup ». Se rappeler que le meilleur buteur tricolore joue en Liga et on comprend tout : Il y a une classe d’écart entre les deux, même si Mangala joue à mort sur son physique pour compenser. On se mouille : Si c’est bien Umtiti qui joue dimanche et que le Lyonnais est à son niveau, Deschamps n’osera plus le sortir de l’équipe jusqu’à la fin.