Euro 2016: Antoine Griezmann a l'habitude de «souffrir jusqu'à la fin» avec l'Atlético Madrid

FOOTBALL Le sauveur des Bleus ce dimanche face à l'Irlande (2-1) compare les matchs tendus dans cet Euro pour les Bleus avec ceux qu'il dispute en Espagne toute la saison...

Jérémy Laugier
— 
Antoine Griezmann a inscrit un doublé salvateur ce dimanche face à l'Irlande.
Antoine Griezmann a inscrit un doublé salvateur ce dimanche face à l'Irlande. — Valery HACHE / AFP

A Lyon,

Plus encore que pour quiconque chez les Bleus, Antoine Griezmann a vécu deux matchs bien distincts ce dimanche face à l’Irlande (2-1). Guère tranchant en première mi-temps, l’attaquant de l’Atlético Madrid a changé de dimension suite à un très bon centre de Bacary Sagna (si, si) à la 58e minute. Comme durant toute la saison et face à l’Albanie (2-0), son coup de tête a alors fait mouche au meilleur moment (1-1). « Ce but m’a donné des ailes. J’en ai profité pour plus prendre le jeu à mon compte après », explique « Grizi ».

Interrogé sur les scénarios de matchs décidément bien compliqués pour les Bleus depuis le début de l’Euro, celui-ci a effectué une comparaison qui en dit long sur le calme à toute épreuve qu’il semble afficher. « Pour moi, c’est comme ça toute l’année avec l’Atlético. On gagne 1-0 et on souffre jusqu’à la fin. En arrivant ici, je pensais que ça allait être différent. Mais il faut souffrir avant de savourer », explique le natif de Mâcon, dans la région lyonnaise.

Antoine Griezmann : « J’ai mes repères dans l’axe »

Même s’il s’est comporté en véritable patron de l’équipe de France ce dimanche, il refuse sans surprise d’assumer la cape du sauveur. « Le sauveur c’est toute l’équipe, c’est ''Bac'' (Sagna) sur son centre, c’est la défense, c’est la déviation d' ''Olive'' (Giroud, sur le deuxième but) », a-t-il assuré.

Une chose est sûre, le remplacement à la mi-temps de N’Golo Kanté par Kingsley Coman ne l’a vraiment pas dérangé, lui permettant de prendre place dans l’axe autour de Giroud dans le 4-2-3-1 de Deschamps. « J’ai mes repères dans l’axe, a clairement annoncé Griezmann. Mais je suis là pour le coach et pour l’équipe, je donnerai tout à droite ou à gauche aussi. Mais c’est plus facile pour moi dans l’axe car j’ai joué là toute l’année ». Tu as bien compris le message, Didier ?