Euro 2016: Beaucoup d'ennui, mais un petit but et le pays de Galles se retrouve en quarts de finale

FOOTBALL Les Gallois sont venus à bout de l'Irlande du Nord grâce à un but contre son camp à un quart d'heure de la fin...

Nicolas Camus

— 

Le but contre son camp qui permet au pays de Galles de battre l'Irlande du Nord (1-0) et de se qualifier pour les quarts de finale de l'Euro, le 25 juin 2016 au Parc des Princes.
Le but contre son camp qui permet au pays de Galles de battre l'Irlande du Nord (1-0) et de se qualifier pour les quarts de finale de l'Euro, le 25 juin 2016 au Parc des Princes. — BPI/Shutterstock/SIPA

Au Parc des Princes,

On s’en doutait avant, on a eu la confirmation très vite. Ce 8e de finale entre le pays de Galles et l’Irlande du Nord, samedi, a été plus spectaculaire dans les tribunes que sur le terrain. Finalement, un petit but au milieu du marasme a suffi aux Gallois pour s’imposer et rejoindre les quarts de finale de l’Euro, pour sa première participation. Ils y rencontreront le vainqueur de Hongrie-Belgique, un rendez-vous historique qui fait déjà rugir la Red army. Il leur faudra tout de même faire mieux pour espérer le dernier carré.

>> Le match à revivre en direct par ici

Il faut le dire, le pays de Galles a déçu. Pour être honnête, on n’attendait pas des merveilles de l’Irlande du Nord. Cette équipe n’allait pas s’inventer des talents avant ce 8e de finale. Sa force se situe autre part, dans une cohésion à toute épreuve, un goût prononcé pour les duels et un gardien solide. En revanche, on était très curieux de revoir Bale et ses partenaires, après le 3-0 infligé à la Russie lors de son dernier match de poule. Mais on n’a pas vu grand-chose.

Gareth Bale, moyennement dans son assiette, a passé son temps à chercher un bon coup franc, moyen encore le plus sûr pour lui de marquer. Il l’a obtenu à l’heure de jeu, mais McGovern était sûrement au courant qu’il en avait planté deux en phase de groupe et n’a pas été surpris par la trajectoire (58e).

Le Madrilène est toutefois à l’origine du seul but du match. C’est son centre fort devant le but, depuis le côté gauche, qui a poussé McAuley à marquer contre son camp. Le défenseur nord-irlandais n’a pas trop de regrets à avoir. Juste derrière lui, Robson-Kanu était là pour conclure s’il n’avait pas touché le ballon.

Et voilà comment le pays de Galles s’est offert son quart de finale. Le reste, les longs ballons devant n’importe comment, les passes ratées à la pelle, la connexion difficile Bale-Ramsey, tout ça sera vite oublié. A voir la joie de leurs supporters et le siting organisé par les joueurs sur la pelouse à la fin du match, avec leurs enfants, ils sont en train de vivre un mois de juin exceptionnel. Et c’est tout ce qui compte.