Euro 2016: Dernier match de poule pour les Bleus... Comment on s'ambiance ce 19 juin

FOOTBALL Déjà dix jours de compétition...

T.L.G.

— 

Les Bleus nous font peur jusqu'au bout.
Les Bleus nous font peur jusqu'au bout. — J.E.E/SIPA

Samedi 18 juin

Ce qu’il faut savoir à la machine à café

> Ronaldo a (encore) tout raté samedi soir, et ses coéquipiers ont concédé le match nul face à l’Autriche (0-0), à Paris. Peu à son avantage lors du premier match, l’attaquant portugais est allé jusqu’à rater un penalty. Le dernier match de groupe face aux Hongrois sera chaud bouillant.

> L’Islande continue de séduire dans cette compétition. Après avoir arraché le nul face au Portugal, Sigurdsson et ses potes ont bien failli l’emporter face à la Hongrie, mais la victoire leur a échappé à la dernière minute.

> C’est la dernière polémique venue des tribunes. Un supporter hongrois a été photographié par l’agence de presse Reuters, en train de faire ce qui ressemble fort à un salut nazi lors du match nul entre l’Islande et la Hongrie (1-1).

L’info du matin

C’est la question que tous les amoureux des Bleus se posent ce dimanche matin. Quelle équipe de France Dédé alignera-t-il face à la Suisse ce soir pour le dernier match de poule ? « Quels critères je vais utiliser pour faire tourner l’effectif, répond le sélectionneur ? Je pourrais faire tourner, ce n’est pas acquis ». A priori, DD devrait faire quand même quelques changements dans son 11 avec l’entrée de Gignac et Sissoko notamment et le retour de Griezmann et Pogba en titulaires.

Le tweet

La nouvelle (?!) coupe de cheveux de Paul Pogba

La bonne vanne

Ronaldo s’en prend plein la tête sur l’Internet depuis son match foireux. Même Denis Brogniart s’y met.

Nos conseils lectures

> Le calvaire de Ronaldo

> Non, l’Islande n’est pas chiante à mourir. La preuve ci-dessous :

Le programme

21h : Suisse-France à Lille

21h : Roumanie-Albanie à Lyon

On va pas se mentir, ce soir on aura tous les yeux rivés sur le match des Bleus (mais on vous donnera des nouvelles de nos amis Roumains, pas de panique).