VIDEO. Euro 2016: Non mais sérieux Ronaldo, qu'est-ce qu'il t'arrive ?

FOOTBALL Autant d’occasions que dans ce match face à l’Autriche sans marquer, ça n’a pas dû arriver beaucoup au Portugais…

Nicolas Camus

— 

Cristiano Ronaldo a tout raté lors de Portugal-Autriche (0-0), le 18 juin 2016 au Stade de France.
Cristiano Ronaldo a tout raté lors de Portugal-Autriche (0-0), le 18 juin 2016 au Stade de France. — Christophe Ena/AP/SIPA

Au Parc des Princes,

Plus on y repense, et moins on comprend. Mais comment Ronaldo a-t-il pu rater autant d’occasions, samedi soir, face à l’Autriche (0-0) ? L'homme qui reste à six saisons de suite à plus de 45 buts marqués rien qu’en club a eu trois occasions franches, dont un penalty, et a tout raté. En tout, il a tenté sa chance dix fois, comme face à l’Islande lors du premier match. Vingt frappes, c’est plus que neuf équipes de cet Euro, mais le Portugais n’en a pas mis une au fond. Incroyable.

Autant contre l’Islande, il n’a pas eu non plus LA grosse occas' qui aurait pu faire la différence, autant le match face à l’Autriche a été un festival. Un caviar de Guerreiro balancé à côté, une remise de la tête de Quaresma plein axe reprise n’importe comment, et surtout ce penalty raté, donc. Sans se vanter, vu ce qu’il s’était passé avant, on a à peine été surpris. Comme lorsque le juge de ligne a levé son drapeau alors que sa tête avait pour une fois trouvé les filets, quelques minutes plus tard.

Comment expliquer cette faillite du capitaine portugais, qui place bien malgré lui son équipe dans une belle panade avant le dernier match de poule face à la Hongrie, mercredi ? La parole à l’intéressé : « Je suis déçu car je me sens pourtant bien physiquement. J’ai manqué un penalty, mais c’est le foot. Je suis sûr que nous arriverons à hausser notre niveau de jeu pour passer. »

On n’en saura pas plus du côté de Fernando Santos, son sélectionneur. L’ancien coach de Benfica est prêt à disserter sur le système à deux attaquants ou non de l’Autriche (pour de vrai), mais il refuse catégoriquement d’évoquer sa star. « Je ne préfère pas m’exprimer sur cet aspect-là », a-t-il très exactement répondu.

>> A lire aussi: Ronaldo a vécu un cauchemar, le Portugal va très mal

Il a beau se justifier en disant qu’il ne parle jamais des cas individuels, on n’est pas obligé de le croire. Santos n’a plus qu’à prier pour que le nouveau recordman de sélections avec la Seleçao (128, il a détrôné Figo ce samedi) se relève. De toute façon, ce dernier n’a pas le choix. Après le fiasco du Mondial 2014, un deuxième échec de suite en poule serait catastrophique. Et l’image d’un Ronaldo qui ne brille pas dans les compétitions internationales encore renforcée. L’Euro 2012 est loin, maintenant…

Les Autrichiens, eux, sont juste heureux que CR7 ne les ait pas renvoyés chez eux, ce qui aurait le cas s’ils avaient perdu. « Si ce ballon était rentré nous pouvions préparer nos valises, dit le sélectionneur Marcel Koller. Il a eu des occasions, il est très créatif, on le sait. Heureusement pour nous qu’il n’a pas réussi à marquer ce but. »

Une action réussie, tout de même…

Finalement, la seule action réussie de la soirée de Ronaldo, ça a été… après le match. Au coup de sifflet final, un fan est descendu sur le terrain pour prendre un selfie avec lui. Il a calmé les stadiers prêts à intervenir, a attendu une éternité que le gars arrive à cliquer sur l’application appareil photo de son téléphone et a fait un heureux. Et franchement, après le match qu’il avait vécu, chapeau.