Euro 2016: «Yohan Cabaye m'a demandé de prier pour lui», nous raconte son pote curé

FOOTBALL Le milieu des Bleus, qui devrait être titulaire dimanche face à la Suisse, est très croyant…

François Launay et Julien Laloye

— 

Yohan Cabaye, milieu de terrain de l'équipe de France
Yohan Cabaye, milieu de terrain de l'équipe de France — Thibault Camus/AP/SIPA

Si la ballade traditionnelle d’avant-match des Bleus est annulée, comme c’est le cas depuis le début de l’Euro pour des questions de sécurité, pas impossible que Yohan Cabaye se pointe à la messe du dimanche matin pour compenser.

Très croyant, le milieu des Bleus, qui devrait être titulaire face à la Suisse pour le dernier match de poule de l’équipe de France, n’a jamais fait mystère de sa foi. A Lille, plus que les bars, c’est bien la cathédrale Notre-Dame de la Treille qui a sa préférence. C’est là, en plein centre-ville, que le footballeur nordiste aime se ressourcer.

« J’ai le souvenir d’un fidèle qui est venu me voir à la fin de la messe. Il m’a dit "Je crois que j’ai donné la communion à Yohan Cabaye". Dans ses yeux, ce n’est pas comme s’il avait rencontré Dieu mais pas loin », plaisante le père Arnauld Chillon.

Le footballeur et le curé

Recteur des lieux, le prêtre est devenu un intime du joueur depuis leur rencontre pour les besoins d’un reportage télé il y a cinq ans. « C’était un sujet sur ses lieux préférés à Lille et la cathédrale de la Treille en faisait partie. Je confesse que mes talents de sportif ne me faisaient pas connaître le joueur. Mais on a bien accroché. C’était une belle rencontre », se souvient-il.

Mais que peuvent bien donc se raconter un footballeur et un curé ? Au premier abord, leurs mondes semblent totalement étrangers. « Il est dans un monde qui n’est pas le nôtre mais je pense que tous leurs univers ont leurs soucis, leurs limites mais aussi leurs chances », témoigne le père Chillon qui échange régulièrement avec son protégé sur la foi.

Des discussions spirituelles sur les textes de la Bible

« On s’appelle, on s’envoie des messages régulièrement et on se voit quand il vient à Lille. Je n’imaginais pas à quel point je pouvais avoir des discussions spirituelles avec quelqu’un de ce milieu. Ce n’est pas juste des conversations sur la vie. On peut aller très loin pour réfléchir sur le sens de certains textes de la Bible », raconte le recteur de la cathédrale.

Partout où il va, comme mardi dernier dans la zone mixte du Vélodrome, Cabaye a toujours un exemplaire du livre sacré avec lui. Pas sûr cependant qu’il y trouve les clés du 4-3-3 des Bleus ni de sa prochaine destination sur le marché des transferts. Car avec le père Chillon, ça ne parle pas trop football.

Yohan Cabaye lors de Portugal-France, le 4 septembre 2015.
Yohan Cabaye lors de Portugal-France, le 4 septembre 2015. - FRANCK FIFE / AFP

« S’il m’a appelé avant de quitter le PSG pour me demander conseil ? Non, s’esclaffe-t-il. Par contre, même si je ne suis pas très foot, je fais partie des curés qui ont fait sonner les cloches de leur église quand on a gagné le Mondial en 1998. Il y a des gens qui vont plus à la messe parce que leur curé est sympa. Moi, je regarde un peu plus le foot car je connais un joueur sympa ».

« Il fait partie des personnes pour lesquelles je prie quotidiennement »

Dimanche soir, évidemment, le père Chillon se posera devant la télé pour encourager son disciple. Comme à chaque fois, il prendra le temps de lui dédier une petite prière avant le coup d’envoi. « Il fait partie des personnes pour lesquelles je prie quotidiennement. C’est lui qui me l’a demandé ». La preuve que l’international est prévoyant, puisque lui aussi prie pour sa réussite avant chaque rencontre.

Anecdote du père Chillon : « Une fois, il était venu parler à l’occasion d’une conférence sur le foot et la religion. Un fidèle voulait savoir ce qu’il demandait à Dieu au moment d’entrer sur le terrain. Yohan avait répondu "Qu’il me garde de toute violence". C’est une prière intelligente, non ? ». Tant que ça ne l’empêche pas de mettre le pied pour arrêter un contre suisse s’il y a besoin, aucun problème de notre côté.