VIDEO. Euro 2016: Après Angleterre-Russie, des incidents entre supporters éclatent au Vélodrome

FOOTBALL Des supporters ont tenté d'envahir le terrain depuis le virage sud...

C.L.
— 
Débordements au Vélodrome après Angleterre-Russie le 11 juin 2016
Débordements au Vélodrome après Angleterre-Russie le 11 juin 2016 — Valery HACHE / AFP

C’était la crainte principale après les violences ayant ravagé le centre-ville de Marseille en ce premier week-end d' Euro 2016. Les débordements vont-ils atteindre le match, le vrai, entre l’Angleterre et la Russie, au Stade Vélodrome ? Si tout s’est bien déroulé jusqu’à la fin de la rencontre (1-1), la situation a dérapé après l’égalisation russe à la 92e minute.

>> A lire aussi : Après les incidents à Marseille, «pas de constat d'échec» selon le patron de la lutte anti-hooligan

Des bagarres ont éclaté

Les Russes, parqués en bas du virage sud ont d’abord soulevé un filet de sécurité. Les stadiers les ont contenus un moment tant bien que mal. Des bagarres sporadiques ont éclaté à l’extrémité du parcage russe, entre supporters, dont certains avaient dissimulé leur visage et avec des stadiers tentant d’intervenir. Une masse compacte de supporters a ensuite escaladé les grilles en fer au coin du virage sud, toujours, à l’opposé de la zone russe. Certains sont parvenus à passer en tribune Jean Bouin, plutôt facilement d’ailleurs. Plusieurs mouvements de foule ont donné un gros coup de chaud à la sécurité.

Une vidéo postée peu après la fin du match sur Youtube témoigne de la rapidité et de la violence des incidents.

L’UEFA ouvre une enquête

Un cordon de stadier supplémentaire a finalement été déployé. Les événements semblaient cependant terminés une dizaine de minutes plus tard. La sortie des specateurs s’est déroulée dans le calme. L’UEFA a annoncé l’ouverture d’une enquête disciplinaire après les événements de la soirée.

>> A lire aussi : Un supporter anglais entre la vie et la mort après les incidents à Marseille

Après trois jours d’incidents et de violence autour du Vieux-Port de Marseille, 30 blessés sont à déplorer. Un supporter anglais est toujours entre la vie et la mort.