Euro 2016 : «Payet fait partie des très grands joueurs européens » selon Rami

FOOTBALL Le buteur décisif du match d’ouverture a reçu les louanges de ses équipiers…

Julien Laloye

— 

Dimitri Payet après son but victorieux contre la Roumanie le 10 juin.
Dimitri Payet après son but victorieux contre la Roumanie le 10 juin. — Frank Augstein/AP/SIPA

Il est toujours compliqué de demander à un joueur de foot de sortir la brosse à reluire pour un collègue, mais quand ledit collègue a crevé l’écran de manière incontestable comme Dimitri Payet la veille, impossible d’en réchapper. Commis d’office à Clairefontaine pour débriefer la victoire contre la Roumanie, Adil Rami et Olivier Giroud ont participé à l’exercice imposé sans trop rechigner.

>> A lire aussi : Dis, on se marie quand Dimitri Payet ?

Commençons par le défenseur sévillan, d’humeur plutôt rigolarde samedi. « Dimitri est à l’image de sa saison, il a été énorme, il continue à être régulier, ça nous a fait du bien. Au moment de sa frappe, j’étais derrière la trajectoire, même moi j’ai eu une émotion extraordinaire, je comprends qu’il soit sorti en pleurant. Dimitri fait partie des très grands joueurs européens ». Toutes les cases sont cochées d’un coup, c’est un quatre à la suite, comme disait l’ami Julien Lepers il n’y a pas si longtemps.

Au tour de Giroud, lui aussi à l’aise. L’attaquant d’Arsenal vient de planter son huitième but en huit matchs, et on lui a fait plein de compliments avant de passer à son meneur de jeu. Extrait : « Il a été décisif lors des derniers matchs, pas juste la Roumanie. Quand je me repasse les occasions dans ma tête, il peut finir à cinq ou six passes décisives si on met toutes les occasions au fond. Il a été important pour nous hier dans l’entrejeu. Chacun apporte sa pierre à l’édifice dans ce groupe. Mais merci Dimitri quand même pour vendredi (sourires) ».

Reste la question à 10 000 dollars. Comment Payet, qui ratait grosso modo une saison sur deux en L1, s’est-il transformé en ce grand joueur européen dont parle Rami. Réponse amusée de l’intéressé, qui en a profité pour s’inclure dans le package. « Depuis qu’il a quitté le championnat de France, non ? Je ne suis pas contre la L1, mais le constat c’est qu’il s’est épanoui en Angleterre ». Giroud n’a pas dit autre chose, dessinant en creux un rapport de force assez clair : la L1 c’est bien beau, mais c’est en allant se frotter aux grosses écuries étrangères qu’on apprend le foot de haut niveau, en Angleterre, de préférence.

« West Ham va rentrer dans son nouveau stade, je ne sais pas s’ils ont prévu une saison à son effigie, mais il a fait une saison très remarquée. Il a fini dans le onze type de la Première League, je crois. On peut dire qu’il sort de la meilleure saison de sa carrière, même s’il est en constante progression depuis deux ou trois ans et que sa dernière saison à Marseille a été bonne ». Transmis à tous ceux qui se demandent comment se faire une place en équipe de France après l’Euro. Sachant qu’exploser la lucarne à la 88e minute d’un match d’ouverture à la maison aide pas mal en la matière.

 

>> Si vous voulez jouer et tenter de remporter l’Euro à la tête des Bleus, c’est par ici

Mettrz vous dans la tête de Deschamps pour gagner l'Euro
Mettrz vous dans la tête de Deschamps pour gagner l'Euro - Capture d'écran/20 minutes