Euro 2016: Scènes de guerre à Marseille, un Anglais entre la vie et la mort... 31 blessés pris en charge dans les hôpitaux...

FOOTBALL De graves scènes de violences se déroulent depuis l'après-midi à Marseille avant le match de l'Euro 2016 entre l'Angleterre et la Russie...

B.V. et A.M.
— 
Des violences entre supporters à marseille avant le match de l'Euro Angleterre-Russie, le 11 juin 2016.
Des violences entre supporters à marseille avant le match de l'Euro Angleterre-Russie, le 11 juin 2016. — Darko Bandic/AP/SIPA

Le programme:

15h -> Suisse-Albanie (en live par ici)
18h -> Galles-Slovaquie (en live par ici)
21h -> Angleterre-Russie

Ce direct est désormais terminé, merci à tous de l'avoir suivi.  La synthèse de cette journée est à lire par ici.

 

23h39: De brèves échauffourées ont éclaté

Quand les joueurs sortaient du terrain après le coup de sifflet final, il y a eu quelques empoignades, quelques projectiles lancés et des bousculades dans les travées, rapporte l'AFP, mais rien de comparable aux incidents qui ont eu lieu plus tôt dans l'après-midi sur le Vieux-Port.

 

22h53: Des bagarres éclatent dans les tribunes

A peine le match terminé, des bagarres ont éclaté dans les tribunes, comme a pu le constater notre journaliste présente au stade.

 

22h37: «Pas de constat d'échec» pour le patron de la lutte anti-hooligans

Le commissaire Antoine Boutonnet, chargé de la lutte contre les hooligans en France, a assuré à l'AFP qu' «il n'y a pas de constat d'échec» au sujet des incidents survenus à Marseille en marge d'Angleterre-Russie.

Le chef de la Division nationale de lutte contre le hooliganisme (DNLH) a évoqué «un problème de suralcoolisation qui entraîne in fine un phénomène de violences». Le commissaire Boutonnet a également cité un «mouvement important de 300 Russes venus vers les supporters anglais» débouchant sur une «rixe».

22h15: Le calme est revenu du côté du Vieux-Port

Comme le tweete un journaliste de RT France, présent sur place. Mais l'inquiétude demeure pour l'après-match.

 

21h09: 31 blessés ont été pris en charge à Marseille

Dans un communiqué, le préfet de la région Provence-Alpes-Cote-D’azur et préfet des Bouches du Rhône, Stéphane Bouillon, dresse un premier bilan officiel après les incidents de l'après-midi, à Marseille.

Il indique qu'«à cette heure, 31 blessés ont été pris en charge dans les hôpitaux marseillais, dont 1 grièvement, de nationalité anglaise.» Le communiqué détaille également que le poste de commandement de la préfecture, ouvert par le préfet depuis 13h, sera maintenu tout au long de la soirée.

 

20h59: «L'Euro est et doit rester une fête»

Et c'est le sénateur maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, qui le rappelle sur son compte Twitter:

Dans un communiqué, il ajoute également : «Je déplore et condamne avec la plus grande sévérité les événements qui se sont déroulés cet après-midi, autour du Vieux-Port. J'espère qu'ils resteront sans gravité pour ceux qui ont été blessés à cette occasion comme pour les commerces et les équipements publics qui ont eu à subir la violence de quelques centaines d'excités. »

 

20h45: Par ici, nous allons continuer à garder un oeil sur les événements «extra-sportifs», qui émaillent le match entre supporters anglais et russes. Si vous voulez entendre parler de ballon et de football, c'est par là que ça se passe.

 

20h17: Communication du ministère de l'Intérieur.

Bernard Cazeneuve condamne le «comportement irresponsable et délibéré de pseudo-supporters». «Les forces de l'ordre ne sauraient être détournées de leur mission de sécurisation du public par le comportement irresponsable et délibéré de pseudo-supporteurs dont la seule motivation est de troubler l'ordre public et dont le ministre de l'Intérieur condamne les agissements inacceptables». Le ministre confirme par ailleurs qu'«un ressortissant britannique a été grièvement» blessé dans ces affrontements survenus près du Vieux-Port.

20h14: La question de l'annulation du match ne s'est visiblement pas posée pour le moment. Et d'ailleurs. Ce serait peut être pire que mieux. Il faudra surtout surveiller l'après-match, qui risque d'être très tendu à Marseille.

 

20h12: C'est de nouveau calme à cet endroit. Les CRS ont repris le contrôle de la situation, et tente de faire emprunter deux chemins différents aux supporters anglais et russes.

20h09: La situation aux abords du Vélodrome.

 

20h02: Aux abords du Vélodrome, la tension commence à monter.

 

19h41: Rien de bien méchant pour le moment au Vélodrome.

 

19h37: Bon, il y en quand même quelques uns qui se comportent correctement.

 

19h32: Le Vélodrome toujours préservé des violences qui se déroulent en centre-ville.

 

19h31: Communiqué de presse de l'UEFA à l'instant. Elle «condamne les violences de gens qui n'ont rien à faire dans le football».

19h21:  Selon La Provence, des renforts de la gendarmerie mobile sont arrivés en centre-ville. Le quotidien dénombre «de nombreux blessés, soignés  à même le sol».

 

19h18: Du bitume???

 

19h16: Le bilan s'alourdit à Marseille.

 

19h13: Notre correspondante au Vélodrome.

 

19h06: Selon le correspondant de L'Equipe.

 

18h58: C'est toujours calme devant le Vélodrome.

 

18h56: La situation est toujours extrêmement tendue en ville. Il y a des vidéos qui sont d'une violence inouïes un peu partout.

 

18h41: La soirée va être trèèèèèèèèèèèès longue.

 

18h20: L'AFP annonce à l'instant l'interpellation de six personnes durant les incidents qui ont éclaté toute la journée. La police - quelque 250 policiers et gendarmes - a fait usage de gaz lacrymogènes et les supporters sont partis en courant dans les rues avoisinnantes, certains continuant à se battre entre eux, en s'arrachant leur T-shirt et en brisant des bouteilles de bière. La plupart avaient une bouteille à la main, certains des packs entiers.

Jusqu'à 16H00, le calme régnait sur le Vieux-Port avant ces brusques poussées de violences répétées. Vers 17H00, la police et les supporters, face à face sur le Vieux-Port, continuaient à s'affronter à intervalles réguliers, séparés par quelques mètres. De nombreux projectiles - chaises, bouteilles - étaient lancés en direction de la police, qui répliquait avec des grenades lacrymogènes et chargeait pour disperser les supporters. Vers 18H00, à trois heures du début du match, un calme précaire régnait à nouveau dans le quartier.

 

18h17: Un Anglais entre la vie et la mort selon La Provence.

 

18h14: La presse anglaise pointe du doigt les supporters russes. Le Dailymail assure que les Russes, en tout cas certains d'entre eux, sont armés de couteaux. «Ils sont fous. Ils nous ont tout balancé. Des chaises, des bouteilles. Et ils nous attaquent avec des couteaux. Les Français aussi s'y mettent», raconte un supporter anglais.

 

18h05: Pour le moment, c'est calme devant le Vélodrome.

 

18h04: Les pompiers installent des centres de soin en pleine rue.

 

17h34: Un homme dans un état critique selon La Marseillaise.

 

17h33: C'est déjà ça de pris. Reste à avoir des nouvelles d'autres endroits.

 

17h31: Les renforts de police arrivent sur place. Avec le canon à eau.

 

17h29: Scènes hallucinantes...

 

17h24: On part sur un immense bordel à Marseille. Je crains fort qu'on se retrouve avec des blessés.

 

17h22: Comment on a pu en arriver là?

 

17h21: Et ça se transforme en chasse à l'homme.

 

17h19: Ce n'est donc pas parti pour s'arrêter.

 

17h16: C'est le grand jeu entre ultras. Se voler des bannières.

 

17h14: «On occupe le terrain et on empêche les rixes. Nous intervenons sytématiquement quand il y a des rixes pour les disperser, explique Laurent Nunez, le préfet de police. Aucune interpellation n'a été opérée, gendarmes mobiles et CRS étant occupés à rétablir l'ordre avant tout», a poursuivi M. Nunez.

17h12: Bon, c'est pas calme du tout en fait.

 

17h01: Filmé par un de nos journalistes à Marseille.

 

17h: Bon et sinon, Albanie-Suisse, c'est terminé. Victoire de la Suisse (1-0). Et selon notre envoyé spécial, rien à craindre pour les Bleus. A lire par ici.

16h58: Le préfet de police, laurent Nunez, intérrogé par l'AFP, est rassurant. «La police est intervenue sur une rixe qui opposait des supporters anglais, russes et français dans le secteur du Vieux-Port. C'était impressionnant mais le calme est revenu en quelques minutes».

16h52: Concrètement, c'est ça, des scène des guerre.

 

16h44: En fait, ça fait plus que chauffer. On est sur de la bagarre de rue. Je vous mets même pas certaines vidéos tellement c'est violent.

 

16h40: Apparemment, ça rechauffe à Marseille avec les supporters anglais et russes. On ests ur le coup, on vous tient au courant.

 

16h19: On me glisse dans l'oreillette (que je n'ai pas évidemment), que le Roi d'Espagne fera le déplacement à Toulouse lundi pour mater Espagne-République tchèque. Figurez-vous qu'il fera même les deux autres, contre la Turquie et la Croatie. la belle vie quoi.

15h53: Génie !

 

15h18: Oh je vous ai trouvé une vidéo des Portugais !

 

15h05: Tiens, à Bordeaux, les Gallois sont déjà en route pour le stade. Calmez-vous hein, c'est dans 3h contre la Slovaquie.

 

15h02: Au fait, c'est parti sur Albanie-Suisse. C'est par ici avec l'excecllentissime Bertrand V. The man.

atauhonis | 11.06.2016 à 14:41

  • Le pays de Galle de est une région du royaume uni tout comme la région aquitaine ou haut de Fance pour la France.Pourquoi le pays de Galle est considéré comme une nation indépendante européenne son étoile ne figure pas sur le drapeau de l 'UE.Peut on me renseigner

>> Bonjour @tauhonis !! Oui on peut. D'abord, tu as tout à fait raison, le pays de Galles n'est pas une nation en tant que tel. Sauf que l'UEFA, ce n'est pas l'Union Européenne. Et dans ses statuts à elle, elle a décidé de considérer les Gallois comme une équipe nationale. Ce n'est pas le cas, par exemple, de la Bretagne ou de la Catalogne. Autre exemple : Gibraltar, qui dépend justement des Britanniques, fait partie de l'UEFA depuis 2013, mais pas encore de la Fifa. C'est plus clair?

14h50: Nos amis de l'AFP viennent de nous livrer ça. Outré de ne pas avoir de photos.

Accordéons et costumes folkoriques pour le Portugal à Marcoussis

Accordéons, costumes traditionnels... Une grosse soixantaine de supporters du Portugal a entonné des chants portugais avec des costumes folkloriques pour encourager la sélection de Cristiano Ronaldo, basée à Marcoussis, dans les Yvelines, a constaté samedi un journaliste de l'AFP.

Les supporters massés pour certains depuis 10 heures devant l'entrée du centre national du rugby, très sécurisé et fermé au public à de rares exceptions près, ont joué de l'accordéon en dansant avec des costumes traditionnels pour soutenir la sélection portugaise, qui lancera son Euro-2016 en affrontant l'Islande, lundi à Saint-Etienne dans une rencontre du groupe D. Les plus jeunes de l'assistance, coupes de footballeur et maillot de l'inévitable Cristiano Ronaldo sur le dos, espéraient apercevoir la superstar madrilène mais les joueurs étant «au travail», c'est Humberto Coelho et l'ancienne star Joao Vieira Pinto, respectivement vice-président et directeur de la fédération portugaise, qui sont venus remercier le public pour leur soutien. Ils leur ont ensuite distribué quelques écharpes en souvenir.

14h40: Au fait, sur ce Albanie-Suisse, vous demandez sans doute pourquoi autant de mecs peuvent potentiellement jouer dans les deux camps, alors que bah, c'est pas à côté. Et bien on vous a tout expliqué ici.

14h38: On a des envoyés spéciaux très concernés sinon.

 

14h35: C'est sans doute juste après le refill...

 

14h20:  A noter qu'on va vous liver Albanie-Suisse par ici

 

13h40: Tiens petite stat: l'Angleterre n'a JAMAIS gagné premier match dans un Euro. JAMAIS. C'est fou ça non?

13h30: C'est beau ça ! Personne n'a peur de venir en France. Cet Euro va être une belle fête.

 

13h25: Alors on est pas obligé de le croire, mais y a l'Espagnol Pedro qui nous assure que le Roja «n'est pas déstabilisée» par le scandale sexuel autour de De Gea.

>> A lire aussi : Euro 2016: David De Gea, impliqué dans un scandale sexuel, promet que «tout est faux»

«Je ne crois pas que cela va nous déstabiliser, même si cela n'arrive pas à un très bon moment», a réagi le joueur de Chelsea lors d'une conférence de presse sur le camp de base de la «Roja», à l'île de Ré (Charente-Maritime).
 

«Nous sommes avec lui, tous, et il s'est montré très tranquille, avec la tête froide. C'est un grand professionnel et c'est le plus important», a ajouté Pedro. «Nous savons tous ce qui s'est passé hier (vendredi) mais cela ne nous affecte pas. Nous nous sommes bien entraînés et David, lui aussi, a réussi un très bon entraînement.»

13h20: Par contre à Lens on rigole plutôt bien...

 

13h15: Ohlala on vous conseille d'éviter les rues marseillaises cet après-midi. Eux, c'est pas des rigolos.

 

13h05: On est pas obligé d'avoir le crâne rasé pour être un hool

 

13h00: Quel spectacle les anglais dans les rues de Marseille. Là, le mec s'est caché dans une poubelle a attendu 20 minutes pour faire une blague à des mecs qui arrivent.

 

12h30: Oh alors cet article, on vous invite à le lire, à le relire à le faire lire à vos enfants dans 35 ans. Cette soirée anglaise à Marseille, ça avait l'air d'être quelque chose.

 

12h20: Ah tiens les employés de Clairefontaine ont fait une haie d'honneur aux Bleus quand ils sont rentrés après le match. Sauf quand Patrice Evra est passé, ils ont jeté des tomates. Non on déconne.

 

12h15: Si vous cherchez une seule bonne raison de regarder le match Pays de galles - Slovaquie, elle se trouve chez les supporters gallois.

 

12h12: Oh le coup dur pour Mamadou Sakho... Il était au stade mais est parti à la 87e. Soit deux minutes avant le coup de canon de Payet. Non, non, non, erreur de débutant Mamad!

 

12h05: Hoplà notre envoyé spécial à Suisse-Albanie (c'est à Lens) vient d'arriver sur place. Il nous envoie les premières photos de supporters.

 

12h02: A ce propos, d'ailleurs: trois Britanniques dont un mineur et une Française interpellés vendredi soir à Marseille pour des actes de violences lors d'incidents avec la police seront présentés à un juge à l'issue de leur garde à vue, a-t-on appris samedi auprès du parquet.

Ils seront déférés pour des violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique, soit des jets de canettes sur les forces de l'ordre, a précisé le parquet.

Deux majeurs passeront en comparution immédiate devant le juge délégué. Le mineur sera présenté devant un juge des enfants.

Une Française sera également déférée devant le juge délégué pour le même type de faits. Un autre Français, interpellé lors d'incidents identiques la veille, jeudi, passait samedi en comparution immédiate devant le juge délégué pour des faits de violences et de vol avec violences.

12h: Allez, on passe aux choses sérieuses on vous rappellant le programme de la journée:

15h -> Suisse-Albanie
18h -> Galles-Slovaquie
21h -> Angleterre-Russie

Et en bonus track à 16h30 les conférences de presse des Bleus.

Evidemment, le gros morceau c'est Angleterre-Russie ce soir. On va suivre comment ça se passe à Marseille d'ici là, on est pas à l'abri de nouvelles bagarres dans les rues de la ville.

11h52: Mais avant qu'on aille plus loin je vous colle ça là, vite fait, pour le plaisir... OH l'ETINCELLE ! OH LA FOUDRE

11h50: Salut à tous! On se réveille tous gentiment de notre bonne gueule de bois d'hier soir. J'espère que vous avez bien donné pour fêter la lucarne de Dimitri Payet, maintenant on rentre dans le vif du sujet avec trois matchs pour jour. Alors il va falloir tenir la forme.

L'Euro, ce n'est pas que la France, figurez-vous. Après l'entrée en matière compliquée mais victorieuse des Bleus face à la Roumanie vendredi, on attend de voir comment les autres équipes vont se comporter pour leur entrée en lice.

>> A lire aussi : Euro 2016: Hazard kiffe aussi Payet… Anelka voit une finale France-Belgique… Comment on s’ambiance ce 11 juin?

Place donc aujourd'hui à six nouvelles équipes, dont principalement la Suisse, l'Angleterre et la Russie. Les deux dernières s'affrontent d'ailleurs à Marseille dans la soirée pour le premier vrai choc de cet Euro. Autant en tribunes que dehors, d'ailleurs.

>> Suivez avec nous toute la journée à l'Euro. On va se régaler...