«Je peux rendre François Hollande populaire si je le veux», assure Zlatan «Melon» Ibrahimovic

FOOTBALL Mais « il n’est pas sûr de le vouloir »…

B.V.

— 

L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic en octobre 2013 lors d'un match de Ligue des champions.
L'attaquant du PSG Zlatan Ibrahimovic en octobre 2013 lors d'un match de Ligue des champions. — FRANCK FIFE / AFP

Si vous en avez marre de ces punchlines totalement mégalo, dites-vous bien qu’a priori, dans un mois, on entendra plus jamais parler de lui en France. Alors patience… D’ici là, on imagine quand même que Zlatan Ibrahimovic aura encore donné quelques interviews un peu folles, comme celle qu’il a accordée au Monde. Il y parle argent, impôts, politique, popularité, et mets tout ça au mixer de son narcissisme. Ça n’a pas grand sens mais ça fait rire fort, quand même.

>> A lire aussi : Simeone «ne partira pas», Unaï Emery bientôt officialisé?

On vous en sort le Top 5 :

5. « Ibra est venu et il a pris le pouvoir en France »

Classique et efficace, retour à la 3e personne et allusion à Jules César, on est dans le vrai.

4. « Je me considère de partout. Car je suis l’homme du peuple. »

C’est quand les élections ? Moi je sais déjà pour qui je vote…

3. « Quel genre de président est François Hollande ? J’aide ce pays plus qu’il ne l’aide. »

Là, il cause impôts et taxe à 75 %. Car figurez-vous que Zlatan Ibrahimovic paie ses impôts, certes, mais fais surtout la déclaration « lui-même ». Et qu’à 20 millions la saison, ça fait un paquet de taxes à payer.

2. Aulas : « Qui ? Depuis que je suis arrivé en France, il n’a rien gagné et moi j’ai tout gagné »

Prends-ça, Jean-Mich…

1. « Je peux rendre François Hollande populaire si je veux. Mais je ne sais pas si j’en ai envie. »

Ça va bientôt faire cinq ans que le président de la République cherche la recette miracle. Alors si Zlatan y arrive comme ça…

Bon, et vu qu’il y en a quelques autres de même niveau – « je suis la Suède » on vous conseille de vous offrir cet article sur la page du Monde, parce que c’est un petit bijou.