Justice: José Mourinho accusé de sexisme par Eva carneiro l'ex médecin de Chelsea

FOOTBALL Le tribunal des prud’hommes de Londres vient d’entamer l’examen de la plainte...

avec AFP

— 

Eva Carneiro et son mari le 7 mars devant le tribunal de Croydon.
Eva Carneiro et son mari le 7 mars devant le tribunal de Croydon. — LEON NEAL / AFP

Avant de rejoindre le banc de Manchester United, avec qui il a signé un contact de trois ans, l’entraîneur portugais, José Mourinho, va d’abord passer par le banc des accusés aux prud’hommes.

Le tribunal de Croydon (sud de Londres) a entamé lundi l’examen de la plainte de l’ex-médecin de Chelsea, Eva Carneiro pour « discrimination sexiste » de la part de Mourinho et « licenciement déguisé » envers le club de Chelsea.

Refus d’un règlement à l’amiable

Eva Carneiro était présente lundi matin, en compagnie de son mari, mais le coach portugais était, lui, absent de cette première audience. Des entretiens préliminaires s’étaient tenus en janvier et février, sans qu’un accord financier soit trouvé. Mme Carneiro avait alors refusé une offre de 1,2 million de livres (1,5 million d’euros) en échange d’un règlement amiable.

Les faits remontent à août dernier lors d’un match de championnat contre Swansea (2-2). L'entraîneur portugais avait reproché avec virulence à Eva Carneiro de s’être précipitée pour soigner le milieu belge Eden Hazard lors des dernières minutes de la rencontre. Chelsea s’était alors retrouvé à neuf joueurs et Mourinho avait accusé la médecin d’être « naïve » et incapable de « comprendre le jeu ». Mme Carneiro avait alors été déchargée de ses fonctions par le club.