Fifa: Michel Platini «retire» sa candidature à la présidence de la Fifa

FOOTBALL Il va se concentrer à se faire blanchir...  

G.R.
— 
Michel Platini en conférence de presse le 28 août 2015.
Michel Platini en conférence de presse le 28 août 2015. — Claude Paris/AP/SIPA

La procédure à son encontre aura eu sa peau. Michel Platini a annoncé jeudi à L’Equipe son retrait de la course à la présidence de la Fifa. « Je ne peux plus, je n’ai plus le temps ni les moyens d’aller voir les électeurs, de rencontrer les gens et de me battre avec les autres », explique-t-il.

Suspendu huit ans

Embourbé dans le scandale de corruption à la Fifa depuis plusieurs mois, il avait été suspendu pour huit ans de toute activité liée au football par la commission d’éthique de la Fifa fin décembre. Poursuivi en raison du versement en 2011 de 1,8 million d’euros de la part de Sepp Blatter, Michel Platini a toujours clamé sa bonne foi, expliquant que cet argent n’était que le reliquat d’un salaire pour un poste de conseiller auprès du Suisse. Une procédure d’appel est en cours devant le Tribunal arbitral du sport.

Il reste quatre candidats

« Comment remporter une élection quand on est empêché de faire campagne ?, explique-t-il au quotidien. Je dois m’occuper de tous les recours, suivre les procédures. »

L’élection du successeur de Sepp Blatter, le 26 février prochain, se jouera donc entre quatre candidats. Il s'agit du Prince Ali de Jordanie, le président de la puissante Confédération asiatique Cheikh Salman, le Sud-africain Tokyo Sexwale, le secrétaire général de l’UEFA Gianni Infantino, et l’ancien secrétaire général adjoint de la Fifa Jérôme Champagne.