Ligue 1: Lyon a fait peine à voir à Ajaccio (2-1)

FOOTBALL C'est le moment de redresser la tête à l'OL...

J.L.

— 

Tolisso et les Lyonnais ont besoin d'une victoire en Corse.
Tolisso et les Lyonnais ont besoin d'une victoire en Corse. — JEFFROY GUY/SIPA

AJACCIO - LYON 2-1

Larbi 31e, 65e

Grenier 71e

C'est terminé. Lyon a été immonde. Je crois qu'on touche le fond là. Bravo à Ajaccio et surtout à Larbi qui est un sacré beau joueur. A tout à l'heure pour Bordeaux-Marseille. Des bises. 

88e: Ue minute de silence pour les dernières minutes d'Hubert Fournier sur le banc lyonnais...

85e: Lyon n'est même pas capable de mettre un début d'ébauche d'esquisse de pression. Que dalle, le désespoir fait football. 

81eLopes sauve encore le coup sur ce coup-franc rentrant de Larbi. La faute de Mapou était scandaleuse.Titulaire avec les Bleus aux débuts de Deschamps faut-il le rappeler. 

79e: Sublime montage, je n'ai pas mieux. 

76e: Cela dit les corses commencent à se faire peur tout seuls. Faut faire gaffe même si ça ressemble à de la CFA en face. 

74e: N'allez pas croire que ce but change quoi que ce soit, hien. L'OL est toujours aussi risible. Et Beauvue ne met pas un pied devant l'autre. 

71e: Grenier réduit le score !!!! Je ne l'avais pas vu venir. Ajaccio non plus. Beau débordement de Ghezzal. Sait-on jamais...

70e: On en est là, tout juste. 

66eLE DEUXIEME D'AJACCIO. LOL. Superbe glissade de Gonalons, à la rue sur les deux buts. 

64e: Entrée de Rachon Ghezzal à venir. Attentions aux envies de pendaison chez les Bas gones. 

60e: L'OL avait finit 5e de mémoire. Mais 5e cette année, vu le recrutement et la faiblesse de la concurrence, ce serait un échec total. 

58e: Et sinon on ne compte rien changer sur le banc lyonnais? Satisfaits du spectacle?

53e: TOLISSO. Son centre tir a failli finir en lucarne. Sur la première action lyonnaise potable du match. 

48e: Je vois pas comment Fournier peut survivre à ce qu'on est en train de voir. Ou alors Aulas est suicidaire. 

46e: C'est reparti au stade Ange-Casanova. Fournier n'a rien changé à son shéma foireux, place à la rigloade, donc. 

Mi-temps. Lyon est encore plus mauvaise que d'habitude, c'est assez extraordinaire. A tout de suite. 

44eLOPEEEEEEEEEEEEES ! Un miracle qu'Ajaccio ne plante pas le deuxième but. Mapou s'était encore fait bouffer en vitesse. 

39e: Si encore ce n'était que la défense...

35e: Excusez-moi pour mon silence, j'essaie de me remettre de l'absence de tout respect de soi-même chez les Lyonnais. C'est nul  de chez nul. 

31e: LE BUUUUUUUUUUT D'AJACCIO. Larbi qui fait ce qu'il veut avec Gonalons. Rien à dire. 

29ePrends encore plus de temps pour tirer Cornet, t'as raison. Gonalons avait remonté le terrain sur 60 mètres et derrière tu me fais ça...

27e: Lyon et son équipe du jour, c'est un enfant qui apprend à faire du vélo sans les roulettes. Le premier jour. 

23e: Beauvue...Le syndrome de la saison lyonnaise. Il a une tête en or à smasher, qu'il aurait mise mille fois avec Guingamp, et il se gêne avec Cornet...

20e: La blague est éculée, mais elle fait toujours rire. 

16e: Pouah la feinte de corps que prend Malbranque. La vieillesse est un naufrage. 

13e: Et pour couronner le tout, Rafael s'est blessé et va être remplacé par Jordan Ferri. J'espère qu'il y a encore un lit de libre dans l'infirmerie lyonnaise. 

10e: Lopes encore !! Et le but refusé derrière pour une faute loin du ballon. Déjà une bonne barre de rire l'OL derrière.

8e: Cornet, c'est à mi-chemin entre la belle promesse et la buse intégrale. J'arrive pas encore à savoir. 

7eDucourtioux !!! La belle mine du défenseur du Gaz. Lopes est dessus mais déjà un frisson dans la défense lyonnaise. 

3e: Ca peut être un grand moment de cette saison de L1. De quoi nourrir les bêtisiers de Téléfoot pour des siècles. 

1eAllez on est partis !

16h58: La compo lyonnaise maintenant. Un 5-3-2 avec une défense central Mapou-Koné qui foutrait les jetons à Jack Nicholson dans Shining.

16h56: Démarrons par le démarrage. La compo ajacienne.

16h54: Salut les loulous, on prend l'antenne un peu en retard, mais ne vous inquiétez pas, les joueurs ne sont pas encore sur la pelouse. 

Lyon va-t-il finir l'année 2015 sur une notre aussi désespérante que les dernières semaines ne le laissent présager? Très franchement, on n'est pas sûrs, vu la cohorte d'absents (Fékir, Umtiti, Bisevac, Jallet,  Lacazette, Valbuena) et la victoire plus que brinquebalante cette semaine en Coupe de la Ligue face à Tours, mais c'est le moment ou jamais. Après, c'est la têve, les blessés vont revenir et Hubert Fournier, s'il n'est pas remplacé d'ici là, aura peut-être trouvé une début de solution à la pauvreté du jeu lyonnais. Surtout qu'en cas de victoire à Ajaccio, le podium ne serait plus qu'à 3 points, une sorte de miracle.

>> Parce que le pire est toujours possible avec l'OL, rendez-vous par ici à 16h50