PSG: Non, Javier Pastore n'a pas de «blessures diplomatiques», défend Laurent Blanc

FOOTBALL Le milieu argentin du PSG est absent depuis plusieurs semaines maintenant...

B.V.

— 

Javier Pastore lors de PSG-Marseille, le 4 octobre 2015.
Javier Pastore lors de PSG-Marseille, le 4 octobre 2015. — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

On est pas prêts de revoir Javier Pastore. D'abord victime d'une conjonctive, puis ensuite d'une douleur à un mollet, l'Argentin du PSG n'était pas présent dans le groupe parisien pour la victoire face à Troyes (4-1) samedi. Et selon Canal+, il pourrait même ne pas revenir d'ici la trève. Ce qu'à à moitié confirmé son entraîneur Laurent Blanc après la rencontre: « Aurier et Lavezzi, ce sont les deux seuls joueurs qui peuvent espérer intégrer le groupe pour jouer contre Angers et Nice, explique-t-il. Pastore? Non. Il s'est blessé à l'adducteur, il n'arrive pas à se sortir de ses blessures à répétition. »

Irrité par une relance d'un journaliste évoquant un possible mal-être de l'Argentin plus ou moins à l'origine de ces blessures, Laurent Blanc a sèchement répondu: « C'est un début d'année difficile pour Javier. Arrêtez de dire que c'est des blessures diplomatiques! ». 

En attendant, le PSG continue de gagner malgré l'enchaînement des matchs. Après le déplacement à Malmö mercredi, ce sont deux nouveaux matchs à l'extérieur qui attendant les Parisiens, mardi à Angers et vendredi à Nice. « On perd énormément de temps dans les déplacements, conclut Blanc. Je dis souvent au président en plaisantant: avec le nouveau centre qu'on veut construire, si on peut avoir une piste d'atterrissage, ce serait pas mal (rires) ! »