Affaire de la sextape: Karim Benzema mis en examen pour «complicité de tentative de chantage»

FOOTBALL L'attaquant du Real Madrid est entendu dans le cadre d'une affaire de chantage...

A. M. et R. B.

— 

Karim Benzema à sa sortie du palais de justice de Versailles, le 5 novembre 2015.
Karim Benzema à sa sortie du palais de justice de Versailles, le 5 novembre 2015. — MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

21h10: Ce live est a présent terminé. Merci de l'avoir suivi.

21h05 : Benzema soutenu par le Real

Selon le quotidien sportif espagnol Mundo Deportivo, Benzema s’est entretenu avec le président du Real, Florentino Pérez. Ce dernier l’aurait assuré de son soutien et de celui du club et « espère qu’il sera innocenté ».

20h02: Merci Raymond.

19h52: Benzema est venu s'entraîner en solitaire à Madrid, peu après sa descente de l'avion.

19h21: L'ancienne Ministre des Sports n'est pas contente.

18h42: Interrogé sur RTL, l'avocat de Karim Benzema regrette que Mathieu Valbuena n'ait pas encore été entendu par la police au sujet des conversations avec son client. "Karim Benzema est vraiment serein, Il jouera avec les Bleus dès que sa blessure sera guéri, explique Me Cormier. Evidemment qu'il va le jouer cet Euro. Cette interdiction [de voir le joueur de l'OL] n'a pas vocation à durer plus de quelques jours. Il veut jouer l'Euro et avec Valbuena, c'est son ami Mathieu."

18h30: L'Obs publie sur son site des extraits d'écoute téléphonique entre Karim Benzema et l'un de ses proches, qui affirme être en lien avec les maîtres chanteurs. A l'entendre, il aurait déconseillé à Valbuena de payer la somme exigée pour ne pas dévoiler la sextape.

«Je lui ai dit je m’en bats les couilles du buzz, explique l'attaquant du Real. Si c’est pour le buzz et que tu as prévenu ta famille, et qu’ils s’en foutent… alors laisse sortir, je lui ai dit.» «Bah ouais… Même moi, je lui aurais dit ça, répond l'ami d'enfance. Nous on est là pour l’arranger. S’il veut pas… il se démerde avec ces piranhas.»

17h39: Mais c'est quoi ce fameux «entourage»?

La réponse de Jérôme Jessel, journaliste et auteur de Sexe Football Club et Sexus Politicus : «Ce sont les amis d’enfance qui n’ont pas eu une trajectoire exemplaire et qui essaient de trouver une opportunité de gagner de l’argent via leur copain». Son interview complète à lire par ici.

17h31: Le Real Madrid attend Benzema

Selon le site de Marca, Karim Benzema est arrivé à Madrid. Les médecins du Real sont même prêts à l'accueillir pour poursuivre les soins, puisque le joueur est actuellement blessé.

17h05: Noël le Graët soutient Karim Benzema

Le président de la FFF, Noël Le Graët a pris la parole pour défendre l'avant-centre de l'équipe de France, au micro de I-Télé. « J’ai pour lui beaucoup d’affection. C'est un joueur énorme et un homme de grande qualité. On ne le laisse pas tomber. Il a des fréquentations à améliorer mais il n’y a pas de décision définitive. J’en ai vu d’autres, des gens en garde à vue et blanchis le lendemain. Il n'y a pas d’afffaire Benzema. Il faut attendre que la justice prenne des décisions complètes. Je n'ai aucune preuve. J'aimerais que Benzema soit blanchi et que ces deux garcons (l'attaquant du Real Madrid et Valbuena) redeviennent amis. Je ne le condamne pas. Benzema, c’est facile comme cible. Il est condamné avant d’avoir pu discuter. A cette heure-ci, je lui fais confiance.»

16h55: Karim Benzema déjà de retour en Espagne?

15h40: L'entourage de Benzema en question

Selon l'AFP, un ami d'enfance de Karim Benzema a servi d'intermédiaire entre le joueur du real de Madrid et les maître-chanteurs. Cet ami d'enfance, connu de la PJ lyonnaise pour des braquages et sa participation à un go-fast dans la deuxième moitié des années 2000, a été arrêté lundi à l'aéroport Saint-Exupéry de Lyon.

14h33: C'est terminé pour la conférence de presse de Didier Deschamps

 

. Le sélectionneur des Bleus ne sélectionne ni Benzema (blessé), ni Valbuena, «pas dans les meilleures conditions psychologiques».

. Après une petite déclaration en préambule («le mieux c'est de laisser travailler la justice»), Deschamps n'a répondu à aucune des questions sur l'affaire.

14h32: Clou du spectacle, la dernière question

. De notre confrère de RTL : «Est-ce qu'on reverra Karim Benzema et Mathieu Valbuena en équipe de France?»

. Réponse : «..............»

14h26: On demande à Didier Deschamps s'il accorde de l'importance, de manière générale aux critères extra-sportifs. Réponse claire et net : «Le premier critère c'est le sportif. Ca l'est, et ça le restera».

14h25: Encore une question sur «l'affaire». Et encore le chef de presse des Bleus qui bash le journaliste qui voulait parler de la fameuse «charte de bonne conduite».

14h20: L'ambiance de travail va être compliquée?

«Je parle beaucoup avec les joueurs. que ce soit collectivement ou en entretien individuel. Je ne vais pas changer notre mode de focntionnement. Par rapport à Mathieu c'est ma décision. Après, j'en parle, j'en parle pas, j'explique, j'explique pas... Je laisse chacun libre d'interpréter».

14h20: Est-ce que c'est le calendrier judiciaire qui pousse à ouvrir le groupe? 

«Je fais ce que je pense être bien. Je l'ai fait en octobre, en prenant Martial. C'est à moi de choisir le moment. Je n'ai pas une deadline en disant: "je ferme". Ce sera ouvert jusqu'au moment où je donnerai la liste définitive. Si j'ai des absents pour différentes raisons, je peux appeler des nouveaux».

14h10: Vu de l'étranger, on trouve cette conférence de presse surréaliste.

14h08: Les questions partent cette fois sur le sportif, avec le cas Hatem Ben Arfa. Qui y reviendra?

14h07: Deschamps a t'il parlé avec Valbuena? «Je ne parle jamais des discussions que j'ai avec les joueurs».

14h07 : Immense jeu du chat et à la souris entre Deschamps et les journalistes. «Est-ce qu'il y a des questions sur la liste?» peste le chef de presse.

14h06: Philippe Tournon insiste : Deschamps ne parlera pas de l'affaire. Evidemment, la deuxième question a un rapport avec l'affaire, le sélectionneur reste muet. «On peut jouer à ça» répond le chef de presse.

14h03: «Je ne répondrai pas aux questions extra-football»

«En ce qui concerne Karim, j'ai appris son forfait après avoir discuté avec lui lundi. Il est blessé, il n'a pas repris avec le Real, il n'était pas disponible. En ce qui concerne l'affaire pour laquelle il est aux mains de la justice, je ne connais pas, comme vous, le dossier bien évidemment. La justice s'est saisie de cette affaire le mieux c'est de la laisser travailler. En ce qui concerne Valbuena, même s'il est moins performant avec l'OL vous comprendrez facilement qu'il n'est pas dans les meilleures conditions psychologiques. Par rapport à cet affaire, j'ai pris la décision de le laisser souffler. Je me doute que vous avez beaucoup de questions extra-football, je n'y répondrai pas.»

14h02: Didier Deschamps prend la parole

Il commence d'entrée par la liste des joueurs pour affronter l'Allemagne et l'Angleterre. Et il ne sélectionne ni Benzema ni Valbuena.

13h56: Des écoutes au coeur de l'enquête

Selon M6, «une écoute téléphonique se trouve au cœur de l’enquête». On y entendrait Benzema répondre à son interlocuteur, une connaissance placée sur écoute : «T'inquiète pas. Il n'a pas le choix. Je vais lui faire comprendre. Il va payer».

13h55: Didier Deschamps prendra la parole dans cinq minutes au siège de la fédération, une intervention que nous vous liverons ici. Il sera évidemment beaucoup question de Karim Benzema, et si vous voulez regardez la conférence de presse du sélectionneur des Bleus, ce sera par ici.

13h28: Quelles conséquences pour l'équipe de France?

Tant que Karim Benzema est soumis à un contrôle judiciaire dans le cadre de sa mise en examen, il ne pourra pas être sélectionné en compagnie de Mathieu Valbuena en équipe de France. La mesure peut très bien durer jusqu'en mars, date du prochain match des Bleus, contre les Pays-Bas. Didier Deschamps s'exprimera sur le sujet à 14h, mais les implications sur la vie de son groupe sont nombreuses.

13h12: Maître Sylvain Cormier vient de s'exprimer devant le Palais de justice

«Je tenais à le rappeler avec vigueur, parce que des mensonges sont sortis pendant l'audition: Karim Benzema n'a rien reconnu du tout, c'est éffarant de lire des choses pareilles. Il proclame son innoncence. Il est de tout coeur avec Valbuena, il a lui même subit les mêmes tentatives. Il n'a pris aucune part à une tentative de chantage. Nous en sommes au tout début de la procédure. Le dossier a été présenté à la presse de manière trompeuse, il faut être plus prudent que ce que j'ai lu. Il démontrera sa bonne foi et j'espère le plus rapidement possible. Le juge l'a informé qu'il était un suspect. Ce n'est en rien une déclaration de culpabiltié. Il s'agit de beaucoup d'interprétation».

13h08: Karim Benzema mis en examen et placé sous contrôle judiciaire pour «complicité de tentative de chantage», annonce l'AFP. Il est par ailleurs interdit de rentrer en contact avec les protagonistes de l'affaire, dont évidemment Mathieu Valbuena.

13h04: Les images de la sortie de Karim Benzema.

13h: Selon BFM, Karim Benzema vient de quitter le palais de justice de Versailles.

12h49: Et c'est parti pour le début des réactions politiques...

12h26: Depuis mercredi, Mathieu Valbuena est resté muet sur l'affaire. Selon un journaliste de L'Equipe, il a même annulé son passage sur la chaîne du club lyonnais ce soir.

11h03: Que signifierait un placement sous contrôle judiciaire pour Benzema?

S'il est mis en examen, Karim Benzema pourrait aussi devoir se plier à des mesures de contrôle judiciaire. Il pourrait par exemple lui être imposé de ne pas entrer en contact avec Mathieu Valbuena, ce qui condamnerait l'un ou l'autre d'une sélection en équipe de France.

10h39: Benzema voulait «rendre service à son ami»

Selon une sorce proche du dossier qui se confie à l'AFP, Benzema a «déclaré s'être mis d'accord avec un ami d'enfance sur ce qu'il devait dire pour que son coéquipier négocie exclusivement avec lui». L'attaquant a affirmé qu'il avait «voulu rendre service à son ami» sans penser qu'il portait tort à Valbuena.

10h20: Benzema aurait reconnu être intervenu dans le chantage

Selon l'AFP, Karim Benzema a reconnu en garde à vue être intervenu dans le chantage, selon un proche du dossier.

10h20: Un intermédiaire déféré?

10h13: Vers une mise en examen?

Selon BFM, le parquet de Versailles requiert la mise en examen de Karim Benzema et son placement sous contrôle judiciaire. La décision revient désormais au juge d'instruction qui peut décider de l'entendre sous le statut de témoin assisté ou de le laisser libre, faut de charges suffisantes.

 

10h12: La Une aussi en Espagne

La presse espagnole fait évidemment grand bruit des mésaventures de Karim Benzema. A l'image de Marca, le quotidien madrilène, qui titrait ce matin sur l'attaquant du Real : «Benzema passe la nuit au commissariat».

10h07 : Que va dire Deschamps ?

Le sélectionneur de l’équipe de France doit se présenter face aux médias à 14h. Didier Deschamps doit dévoiler le nom des joueurs retenus pour affronter l’Allemagne et l’Angleterre, les 13 et 17 novembre prochain. Blessé, Benzema est très incertain, mais c’est évidemment les suites de l’enquête qui devraient être au cœur des discussions.

10h04: «Paye, c'est pas des rigolos»

Jérôme Jessel, journaliste et écrivain auteur de «Sexe football club, Sexus footballisticus et Les Perles des footballeurs» s'est exprimé ce matin sur RMC. Selon lui, Benzema aurait dit à Valbuena «Paye, c'est pas des rigolos».

10h01: Qu'est-ce qui attend désormais Benzema?

Le joueur va être présenté à un juge d'instruction qui a désormais deux options. Placer l'attaquant madrilène en mise en examen ou sous le statut de témoin assisté. C'est ce qu'indique un communiqué du parquet de Versailles.

10h: Après 24h de garde à vue, Karim Benzema a été présenté à un juge d'instruction de Versailles, jeudi. La star de l'équipe de France et du Real Madrid est entendu dans le cadre de l'affaire de chantage présumé à la sextape à l'encontre de Mathieu Valbuena. Il est soupçonné d'être intervenu auprès du milieu de terrain de l'OL le 5 octobre, lors d'un rassemblement des Bleus à Clairefontaine, au sujet d'une vidéo subtilisée par trois escrocs qui ont ensuite tenté de le faire chanter. Les trois maîtres chanteurs présumés, aujourd'hui écroués, avaient à l'époque contacté un proche du frère de Benzema afin d'utiliser l'attaquant du Real Madrid dans leur entreprise d'extorsion.