Scandale à la Fifa: Platini agacé d'être «mis dans le même sac que les autres»

FOOTBALL Le président de l'UEFA, suspendu trois mois en raison d'un versement suspect, s'explique dans une interview accordée au «Monde»...

A.M.

— 

Michel Platini à Zurich, le 28 mai 2015.
Michel Platini à Zurich, le 28 mai 2015. — FABRICE COFFRINI / AFP

Suspendu, mais toujours debout. Quelques jours après la tempête qui a presque emporté ses espoirs de présidence de la Fifa, Michel Platini s’explique dans une interview accordée au Monde. « J’ai été suspendu pour trois mois, mais ce qui m’énerve le plus, c’est d’être mis dans le même sac que les autres », assure le patron de l’UEFA.

Il lui est reproché d’avoir reçu 2 millions de francs suisses en 2011 de la part de la Fifa. Un paiement qu’il estime toujours normal : « Je travaille vraiment et beaucoup de gens peuvent en témoigner », assure Platini.

«Combien tu veux?» «Un million»

L’ancien meneur de jeu de l’équipe de France promet qu’il n’est pas « un homme d’argent », et raconte comment il en est venu à travailler pour Sepp Blatter. « Il me demande d’être son conseiller pour le foot. C’est d’accord. "Combien tu veux ?", demande Blatter. Je réponds : "Un million." "De quoi ?" "De ce que tu veux, des roubles, des livres, des dollars." A cette époque, il n’y a pas encore l’euro. Il répond : "D’accord, 1 million de francs suisses par an" », raconte Michel Platini.

Un Platini qui sait bien que l’affaire sort pile au moment où il se décide enfin à se présenter… « Tout ça est sorti à partir du moment où j’ai demandé sa démission et où j’ai été candidat. Je suis le seul à pouvoir faire en sorte que la Fifa redevienne la maison du foot, mais chaque fois que je me rapproche du soleil, comme Icare, ça brûle de partout. »