Un rapport du renseignement stigmatise le prosélytisme et la radicalisation dans certains clubs amateurs

FOOTBALL Ces 13 pages ont été transmises à l’Elysée…

B.V.

— 

Un terrain de foot
Un terrain de foot — Gilles Varela

Le service central du renseignement territorial (SRCT) a remis un rapport de 13 pages à l’Elysée concernant certaines dérives dans le football amateur, selon des informations de RTL. Selon ce rapport, intitulé « Le sport amateur vecteur de communautarisme et de radicalité », de nombreux clubs dans toute la France profiteraient du cadre sportif pour faire du prosélytisme et de la radicalisation religieuse.

Des éducateurs sportifs fichés comme musulmans salafistes

Comme exemples, le rapport cite des joueurs d’une équipe « qui prient sur la pelouse devant des arbitres médusés » ou des éducateurs sportifs fichés par les renseignements comme musulmans salafistes. Avant d’expliquer que ce phénomène s’explique par « le repli communautaire observé dans de nombreux quartiers. Cela n’a pas échappé aux fondamentalistes religieux qui ciblent ainsi un public jeune en leur proposant d’allier sport et religion, quitte à transformer parfois vestiaires et gymnases en salles de prière. »