Incidents lors de OM-OL: Un supporter marseillais en garde à vue pour menaces de mort sur Mathieu Valbuena

FOOTBALL Il était à côté du mannequin pendu dans les tribunes...

20 Minutes avec AFP
— 
Mathieu Valbuena va tenter de tirer un corner lors d'OM-OL, le 20 septembre 2015 au stade Vélodrome de Marseille.
Mathieu Valbuena va tenter de tirer un corner lors d'OM-OL, le 20 septembre 2015 au stade Vélodrome de Marseille. — FRANCK PENNANT / AFP

Un supporter marseillais a été placé mardi en garde à vue, soupçonné d'avoir menacé publiquement de mort le milieu de l'Olympique lyonnais Mathieu Valbuena, lors de la rencontre OM-OL émaillée d'incidents le 20 septembre. L'homme de 27 ans, dont les antécédents judiciaires éventuels n'ont pas été communiqués, « est en garde à vue depuis 9h », a relaté une source policière, confirmant une information de La Provence.

A côté du mannequin pendu

Lors de la rencontre, il se trouvait parmi un groupe qui avait affublé un mannequin gonflable d'un maillot de l'OL lorsqu'il « a pris un micro et a proféré des menaces de mort » à l'encontre de l'ex-joueur marseillais, passé à Lyon.

Cet incident est distinct de celui qui a vu un mannequin de pendu à l'effigie de Valbuena exhibé dans le stade, a précisé la source. Depuis ce match mouvementé, au moins sept supporters marseillais ont été arrêtés pour avoir participé à des incidents avant ou pendant la rencontre. Trois d'entre eux ont déjà été condamnés à des peines de quatre à six mois de prison ferme.



Pas de déplacement à Paris

La brigade des violences urbaines et sportives de la Sûreté départementale a été chargée d'une minutieuse enquête pour retrouver, notamment à partir des bandes de vidéosurveillance, les supporters impliqués dans des violences. Côté sportif, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a infligé à l'OM un huis-clos partiel au stade Vélodrome à titre conservatoire.

La direction de l'OM a par ailleurs annoncé lundi avoir engagé «une réflexion sur le principe d'une réforme du mode de commercialisation des places en virages», actuellement confiée aux clubs de supporters.

Les supporters, eux, ont décidé de ne pas faire le déplacement dimanche jusqu'à Paris pour la rencontre avec le PSG pour éviter tous nouveaux incidents.