Ligue des champions: Le PSG hérite du Real, Lyon s’en sort bien

FOOTBALL Le tirage au sort des groupes a eu lieu ce jeudi…

N.C.
— 
Mandatory Credit: Photo by Andrew Fosker/Seconds Left/REX (4515422ae)
Thiago Silva of PSG gets up higher than Chelsea's John Terry  to head towards goal
Chelsea v Paris Saint-Germain - UEFA Champions League - 2nd Leg - Stamford Bridge -  London - 11/03/2015
Mandatory Credit: Andrew Fosker / Seconds Left / Rex
Chelsea v Paris St Germain (PSG), UEFA Champions League Round of 16 Football, Stamford Bridge, London, Britain - 11 Mar 2015

/Rex_ChelseavPSG_4515422AE//1503120041
Mandatory Credit: Photo by Andrew Fosker/Seconds Left/REX (4515422ae) Thiago Silva of PSG gets up higher than Chelsea's John Terry to head towards goal Chelsea v Paris Saint-Germain - UEFA Champions League - 2nd Leg - Stamford Bridge - London - 11/03/2015 Mandatory Credit: Andrew Fosker / Seconds Left / Rex Chelsea v Paris St Germain (PSG), UEFA Champions League Round of 16 Football, Stamford Bridge, London, Britain - 11 Mar 2015 /Rex_ChelseavPSG_4515422AE//1503120041 — Rex Features/AP/SIPA

C’est une affiche que l’on n’avait pas vue en Coupe d’Europe depuis bien trop longtemps. Le PSG et le Real Madrid vont se retrouver en phase de groupe de Ligue des champions, selon le tirage au sort effectué ce jeudi. Evidemment, les supporters parisiens ne manqueront pas de se rassembler avant la double confrontation pour des soirées commémoratives en hommage à Kombouaré, Ginola, Valdo, Weah et tous les joueurs qui ont renversé les Espagnols un mythique soir de mars 1993 (victoire 4-1, après avoir perdu 3-1 à l’aller en quart de finale de feu la Coupe de l’UEFA).

 

Si la nouvelle qualification aux dépens des Madrilènes la saison suivante en Coupe des Coupes est moins passée à la postérité, elle reste la dernière opposition entre les deux clubs. Plus de vingt ans après, les retrouvailles font saliver. « On a pris l’équipe la plus difficile du pot 2. Le Real Madrid est une grande équipe mais on est prêts », a réagi le président Al-Khelaïfi sur BeIN Sport.

Malmö, le « rêve » de Zlatan

Pour voir les 8e de finale, point de départ d’un parcours qui doit cette année amener les Parisiens au moins dans le dernier carré - « on veut gagner la Ligue des champions », dixit Nasser -, le PSG va également devoir se débarrasser du Shakhtar Donetsk, qui a perdu ses deux meilleurs joueurs cet été (Douglas Costa et Luiz Adriano), et de Malmö.

Le déplacement chez le petit club suédois sera assurément un moment à part dans la saison, puisque c’est sur cette pelouse que Zlatan Ibrahimovic a effectué ses débuts. Le joueur avait dit qu’il « rêvait » de retourner là-bas. « Cela devrait être un véritable événement », s’enthousiasme déjà Laurent Blanc.

Lyon « va pouvoir rivaliser », selon Fournier

Pour Lyon, le deuxième club français engagé dans la compétition, le sort a été plutôt clément. Placé dans le pot numéro 3, le club de Jean-Michel Aulas s’en tire avec le groupe le plus ouvert du lot. Il ne pouvait espérer meilleur tirage, comme on l’annonçait d’ailleurs mercredi. Le Zénith Saint-Petersbourg, sa tête de série, n’est pas encore le grand d’Europe censé marcher sur tout le monde avec ses stars achetées à prix d’or depuis trois ans (Garay, Witsel, Hulk).

 

Valence n’a rien montré de flamboyant en barrages face à Monaco et La Gantoise arrive à ce niveau pour la première fois de son histoire. « Ça nous donne espoir pour la suite. On a nos chances pour prétendre à une qualification, on va pouvoir rivaliser », a jugé le coach Hubert Fournier sur le site du club. C’est ce que tout le foot français espère.