Bonne nouvelle pour le PSG? Un tribunal suspend la deuxième phase du fair-play financier

FOOTBALL Après le recours d'un agent et de supporters devant la

A.M.

— 

L'équipe du PSG sacrée championne de France reçoit son trophée à l'issue du match contre Reims, le 23 mai 2015, au Parc des Princes
L'équipe du PSG sacrée championne de France reçoit son trophée à l'issue du match contre Reims, le 23 mai 2015, au Parc des Princes — Franck Fife AFP

Ne sautez pas de joie, ça ne veut pas encore dire que le PSG va pouvoir dépenser sans compter cet été pendant le mercato. Ennuyés par le fairplay financier, les Parisiens ne peuvent pas recruter comme ils l’entendent. Mais le recours devant le tribunal de première instance de Bruxelles d’un agent de joueur, couplé à celui de quelques supporters (que 20 Minutes avait rencontré en novembre dernier) a débouché sur une bonne nouvelle pour le club parisien. Le tribunal belge vient en effet de geler la deuxième phase du dispositif FPF, qui limitait le déficit des clubs de 45 à 30 millions d’euros.

Par ailleurs, le dossier a été renvoyé devant la Cour de justice de l’Union Européenne. L’avocat du groupe de supporters parisiens, Jean-Louis Dupont souhaite maintenant laisser le soin « à la cour suprême de l’UE d’examiner sereinement sa légalité communautaire. Nous sommes également convaincus que cette percée capitale est une raison supplémentaire pour l’UEFA d’adopter - au 1er juillet 2015 - les amendements au FPF qu’elle a elle-même annoncés ».