Frappée par la crise, la Russie baisse le budget du Mondial 2018 de 500 millions d'euros

FOOTBALL Le gouvernement l'a annoncé lundi...

R.B. avec AFP

— 

La Russie accueillera la Coupe du monde 2018.
La Russie accueillera la Coupe du monde 2018. — KIRILL KUDRYAVTSEV / AFP

Le budget de la Coupe du monde de football 2018 que doit organiser la Russie a été réduit de près de 30 milliards de roubles (490 millions d'euros), a annoncé lundi le gouvernement russe dans un décret.

Le budget pour l'organisation de la Coupe du monde va passer de 660,6 milliards de roubles (10,8 milliards d'euros) à 631,5 milliards de roubles (10,3 milliards d'euros), soit une baisse de 4,5%.

Aucune raison n'a été fournie par Moscou mais la Russie est confrontée à une grave crise économique et financière causée par la chute des cours du pétrole et les sanctions occidentales liées à la crise ukrainienne.

«La construction et la rénovation des stades ne seront pas affectées par cette réduction des dépenses», a déclaré à l'agence sportive R-Sport le ministre des Sports, Vitali Moutko.

Mondial 2018: Un boycott est inutile, estime Sepp Blatter

«Il s'agit d'optimiser les préparatifs. Nous allons en priorité supprimer des capacités hôtelières en excès», a-t-il précisé.

En obtenant l'organisation du Mondial 2018, la Russie s'était engagée à construire neuf stades et à en rénover trois autres dans les onze villes hôtes de la compétition. Des rénovations des infrastructures de transport et des constructions d'hôtels étaient également prévues.

Malgré la démission du président de la Fifa Joseph Blatter et les soupçons de blanchiment d'argent entourant les attributions des Coupes du monde 2018 et 2022 au Qatar, la Russie n'a pas l'intention d'arrêter les préparatifs de l'événement.

Vendredi, le président Vladimir Poutine a répété que l'attribution de la compétition à la Russie ne pouvait être remise en cause, Moscou ayant «lutté de manière honnête» pour l'emporter.