VIDEO. France-Belgique: De la promenade belge au finish en trombe des Bleus, chronique d'un amical fou

FOOTBALL Sept buts ont été inscrits au Stade de France...

R.B.

— 

La Belgique s'est imposée en France le 7 juin 2015.
La Belgique s'est imposée en France le 7 juin 2015. — Michel Spingler/AP/SIPA

On n’en avait pas pris quatre depuis un match de l’Euro 2008 contre les Pays-Bas et, pour être franc, on ne pensait pas que ça arriverait si rapidement. Au Stade de France, les Bleus ont été dominés par les Belges en amical (3-4) et à un an de l’Euro à la maison, ça l’affiche un peu mal. Mais comment en est-on arrivé à voir sept buts dans un match amical de fin de saison ? Explications.

1. Fellaini punit les Bleus

Marouane Fellaini n’a pas qu’une chevelure extrêmement développée, il sait aussi marquer des buts. OK, il est hors-jeu sur son premier but où il allume Lloris à quelques mètres du but mais sa jolie tête ne laisse pas beaucoup de chances au gardien français juste avant la pause. France 0, Belgique 2 et la défense tricolore est déjà en vacances.

2. Trois buts en cinq minutes et les Belges roulent sur la France

Une reprise assez folle. On joue depuis quelques minutes et au moment où on se dit que ça serait pas mal de marquer vite, Radja Nainggolan envoie une mine pour le 3-0. OK.

A peine le temps d’ouvrir le paquet de chips qu’Olivier Giroud obtient -en jouant bien le coup, pour être gentil- un penalty. Transformé par Mathieu Valbuena.

Un enthousiasme rapidement douché par un autre pénalty, inscrit cette fois par Eden Hazard. 1-4 et les supporters belges, en grande forme dimanche soir, entonnent un « on est chez nous ».

3. Le finish dingue des Français

On se dirige tranquillement vers une correction bien lourde que Paul-Georges Ntep, entré pour sa première sélection peu avant, combine avec Nabil Fekir dans la surface des Diables Rouges. Le Lyonnais conclut par une praline.

Dans la foulée, Dimitri Payet en marque un troisième dans une défense belge déjà occupée à choisir son entrée au restaurant de l’hôtel. Et donne une allure moins humiliante à l’ensemble.