Revivez la défaite du PSG en finale de la Ligue des champions contre Francfort (1-2)

FOOTBALL Ce n'est pas tous les jours qu'on a un club français en finale d'une coupe européenne...

A.M. (R.B. pour le live)

— 

Les joueuses du PSG contre Wolfsburg en demi-finale de la Ligue des champions, le 18 avril 2015.
Les joueuses du PSG contre Wolfsburg en demi-finale de la Ligue des champions, le 18 avril 2015. — PETER STEFFEN / DPA / AFP

PSG-FRANCFORT : 1-2

Buts: Delie (40e) ; Sasic (32e), Islacker (90e+2)

20h02: BONNE SOIREE. A bientôt.

20h01: Allez, on ferme ce live. Merci d'avoir suivi ce match avec nous.

19h56: Bon, c'est pas n'importe qui en face.

19h55: Quel dommage pour le PSG qui manque l'occasion de devenir le deuxième club français à remporter la C1 chez les filles après l'OL.

19h53: ET C'EST FINI. QUELLE DECEPTION POUR LES PARISIENNES, BATTUES DANS LES DERNIERS INSTANTS.

90e+5: OH CRUZ A QUELQUES CENTIMETRES DE LA POUSSER AU FOND ET D'OFFRIR LA PROLONG.

90e+2: AIE, CA FAIT MAL. La Ligue des champions s'envole probablement.

90e+1: ET LE BUUUUUUUUUUUUUUT DE FRANCFORT. ISLACKER.

89e: Allez, une dernière poussée...

87e: OH LA GROSSE OCCASION POUR FRANCFORT. Ca passe juste au dessus du but parisien.

85e: Une Allemande reste au sol. Le PSG a changé de stratégie et tente donc de blesser ses adversaires.

83e: Quand vous voulez pour mettre un but.

80e: Sérieusement, on file vers la prolong là.

78e: Je nous (oui, je dis nous) vois pas trop tenir face aux Allemandes.

75e: Bon, il ne se passe plus grand chose là.

72e: Kosovare Asslani, la Zlatan des féminines, s'énerve contre l'arbitre de touche. Du calme...

70e: Ca n'ira pas en prolongation. Je vous l'annonce.

68e: Mais oui, on est mieux.

66e: Marinette Pichon hurle à chaque occasion parisienne. C'est un poil usant.

63e: Aïe...

60e: Et sortie de Laure Boulleau dans la foulée. On fait entrer l'Allemande Henning, espérant qu'elle puisse amadouer ses compatriotes.

58e: Premier changement dans les rangs parisiens.

56e: OK elle a marqué sur corner mais Delie vit un match très difficile aujourd'hui.

54e: Bon, on souffle un petit peu. Mais les Allemandes sont quand même au-dessus.

51e: On n'est pas passés loin de l'entame de seconde période la plus pourrie de l'histoire.

49e: ET KRAHN QUI SAUVE SUR LA LIGNE. Ouuuuufffffffffff.

48e: OH L'ENORME OCCASION POUR LES ALLEMANDES. Sauvée par la gardienne parisienne...

46e: ON REPREND.

18h48: C'EST LA PAUSE. Ca va mieux pour le PSG. Faut continuer ça en seconde période.

45e: Ca c'est du coup de boule.

44e: Vraiment TOUT le monde soutient le PSG.

42e: MAIS OUI LE GOAL QUI FAIT DU BIEN.

40e: ET L'EGALISATION DU PSG. BUT DE DELIE DE LA TETE.

40e: OH LA FRAPPE DE DALI. Détournée par la gardienne allemande.

38e: Les Allemands ne faiblissent pas. Allez, soyez gentilles...

36e: Pour l'instant, c'est trop (Franc)fort en face. VOUS L'AVEZ?

34e: Ca sent pas bon.

32e: ET LE BUT DE FRANCFORT. SASIC DE LA TETE.

30e: Que les Françaises iront disputer au Canada  en juin-juillet (pour info).

28e: On en est à s'emballer d'un corner obtenu par les Parisiennes. OKAY.

26e: Il y a plus de coups de chaud dans la défense parisienne que sur une plage du Languedoc en août.

24e: Bon, la dénommée Sasic est très gênante pour la défense parisienne. Surveillez la.

22e: OMG.

20e: Allez, on continue.

19e: Comme chez les garçons, il y a une Espagnole difficile à prendre à cause d'un centre de gravité bas. Ils ne nous lâchent jamais.

17e: Frappe sans danger captée par la gardien polonaise du PSG au nom imprononçable.

14e: J'ai un peu peur là. Rassurez moi SVP.

12e: On roulera sur le foot féminin européen le jour où on s'offrira une finale Lyon-PSG. Je préfère préciser à ceux qui s'emballent comme des dingues.

10e: Sors le chéquier Nasser.

8e: Le PSG subit les attaques allemandes. Faut vous réveiller les filles.

6e: Angela va nous péter un fumi en tribunes.

4e: Tu ne t'en prends pas à l'arbitre hein Serge?

2e: Première petite alerte devant le but du PSG. Perte de balle débile il faut bien dire.

1ere: GOOOOOOOOOOOOOO.

17h58: ALLLLLLLLLLEZ.

17h57: Allez, ça va bientôt commencer.

17h55: La pelouse a l'air nickel en tout cas. Un billard nous dit France 2.

17h53: Le stade berlinois se chauffe avec du Taylor Swift. Celle là.

17h46: Je vous rappelle que le PSG dispute sa première finale de C1. Francfort en a déjà gagné trois.

17h42: Moins de vingt minutes avant le coup d'envoi. Vous êtes chauds?

17h39: Du beau monde.

17h37: Je vous mets la compo du PSG. Vous avez 25 minutes pour devenir incollable sur les joueuses.

17h34: La maire de Paris est du déplacement à Berlin.

17h32: Une affaire d'Etat on vous dit.

17h30: BONSOIR TOUT LE MONDE. Et bienvenue pour ce PSG-Francfort.

Vous voulez une seule bonne raison pour regarder ce PSG-Francfort ? « Les filles sont le seul espoir d’avoir un trophée européen ». Ce sont les mots de la Parisienne Jessica Houara-d’Hommeaux. Alors que les garçons n’ont pas pu dépasser le cap des quarts de finale de la Ligue des champions depuis l’arrivée des Qataris dans la capitale, tous les espoirs reposent sur les filles. C’est à Berlin que les Parisiennes vont tenter d’accrocher à leur palmarès la première coupe d’Europe de leur histoire (ce qui ne leur rapporterait qu’une prime de 5000 euros). Le défi s’annonce de taille face aux Allemandes, logiquement favorites de cette finale, mais ce n’est pas tous les jours qu’on a un club français en finale, alors on y croit.

>> Parce qu’un trophée européen n’a pas de sexe, suivez PSG-Francfort en direct à partir de 17h30