Premier League: Merci les droits télés, voici les premiers bénéfices en 15 ans pour les clubs

FOOTBALL Avec des contrats pharaoniques, c'est sûr que c'est plus facile...

A.M. avec AFP

— 

L'attaquant de Manchester United Juan Mata célèbre son but contre Liverpool, le 22 mars 2015 à Anfield Road.
L'attaquant de Manchester United Juan Mata célèbre son but contre Liverpool, le 22 mars 2015 à Anfield Road. — PAUL ELLIS / AFP

Les clubs du Championnat d'Angleterre ont enregistré au cours de la saison 2013-14 des bénéfices avant impôts record de 190 millions de livres (257,4 M EUR) pour la première fois depuis 15 ans, selon un rapport du cabinet Deloitte publié jeudi. Ces bénéfices cumulés des 20 clubs de l'élite sont quatre fois supérieurs au précédent record, qui remontait à la saison 1997-98 (49 M GBP).

Les clubs avaient accumulé des pertes brutes de 2,6 milliards de livres pendant la dernière décennie, mais le droits télévisés de la Premier League d'une valeur de 2,9 milliards, sur la période 2013-2016, leur ont permis d'équilibrer les comptes. «La saison précédente a été la première incluant l'accord de trois ans sur les droits télévisés, ce qui représentait un record lors de sa signature», a expliqué l'analyste Dan Jones du Deloitte's Sports Business Group. «Combiné à une croissance commerciale forte, cela a dynamisé les recettes de la Premier League de 29% à 3,3 milliards de livres», a-t-il ajouté.

Selon une étude publiée en janvier par Deloitte, huit clubs de Premier League de la saison 2013-14 figuraient parmi les 20 plus riches au monde et les 20 intégraient le Top-40 mondial. Les droits télévisés de la Premier League ont atteint pour les saisons 2016-19 un nouveau record à 5,1 milliards de livres, selon l'accord conclu en février. En clair: la santé du busniess n'est pas en danger.

Pour votre plus grand plaisir, l'étude complète (et en anglais) de Deloitte:

Etude Deloitte / Premier League from A_Maes