20 Minutes : Actualités et infos en direct
FOOTBALLFékir est-il un nouveau Zidane ou un nouveau Meriem?

Equipe de France: Nabil Fékir, un futur Zidane ou un futur Meriem?

FOOTBALLL’attaquant lyonnais va très probablement être convoqué par Didier Deschamps jeudi pour affronter le Brésil et le Danemark…
Nabil Fékir, le 20 octobre 2014 à Gerland.
Nabil Fékir, le 20 octobre 2014 à Gerland.  - Pascal Fayolle/SIPA
Julien Laloye

Julien Laloye

Il y a toujours le risque que Deschamps ne l’appelle pas, évidemment, mais tout ce cinéma pour rien, on a du mal à y croire. La révélation offensive de L1 fera partie de la liste communiquée jeudi par DD pour les matchs contre le Brésil et le Danemark. Ce qui n’exclut pas de se demander si c’est une bonne idée. Passons pour cela l’intéressé au test de Bleu compatibilité ultime. Zinédine Zidane, Camel Meriem, ou les deux.

L'annonce de la liste de Didier Deschamps à suivre en direct dès 13h50 jeudi

Le potentiel Ballon d’Or ? Les deux

D’accord, Nabil casse des reins comme personne en France cette saison. D’accord, son bilan statistique parle pour lui (11 buts et 7 passes décisives). Mais on a connu d’autres joueurs qui ont flambé six mois avant de couler, même si six mois, ça fait déjà plus longtemps que Ben Arfa sur toute sa carrière réunie.

« 86 - Nabil Fekir has won 86 fouls in Ligue 1 this season, more than any other player. Revelation. pic.twitter.com/c7QOfKqaNi — OptaJean (@OptaJean) March 9, 2015 »



On en saura plus après le Brésil. Si Fékir plante son doublé en rentrant en deuxième mi-temps, de la tête et sur corner, il n’y aura plus de doute possible. Le prochain Ballon d’Or français, c’est lui. S’il joue cinq minutes contre le Danemark, en revanche, il aura toujours deux sélections de retard sur Meriem. Sans garantie de le dépasser un jour.



Le potentiel youtube? Camel Meriem

Zinédine Zidane avait breveté le contrôle portemanteau, les roulettes et les volées en lucarne. Camel Meriem a permis à Julien Cazarre de percer dans la chanson, c’est à peu près tout, mais il restera pour l’éternité des internets cette chevauchée fantastique à San Siro contre l’Inter Milan. Nabil Fékir cherche encore son action signature, même si ses cuisses grosses comme des troncs d’arbre devraient lui permettre d’envoyer du bois sur coup-franc, comme Roberto Carlos. Pour l’instant, on se contentera de sa meilleure compilation de penaltys obtenus dans la surface adverse après exécution à bout portant. Déjà cinq cette saison.



Le potentiel craquage? Zinédine Zidane

On ne parle pas ici du craquage de carrière –ça vient après- mais du comportement sur le terrain. Pour un type qui se fait piétiner les mollets en permanence, Nabil Fékir a une attitude irréprochable. Il s’en prend rarement aux arbitres, pratique assez peu le coup de tête facial, ou le coup de pied au sol, l’arme des faibles. Bref, il est doux comme un Meriem. Mais on sent, quelque part tapie dans l’ombre, une arrogance qui va finir pour lui faire faire une grosse bêtise, sur un défenseur un peu trop chatouilleux ou un supporter stupide. Comme en Gambardella, quand il vient chambrer les fans grenoblois avec son petit sourire narquois après un tir au but réussi (1'50'' sur la vidéo).



Le potentiel mauvais choix de carrière? Camel Meriem

Sa gestion douteuse du choix de sélection nationale, entre temporisation excessive et revirement pas très glorieux, laisse craindre le pire au sujet de Fékir, au même titre que cette info balancée par le Progrès, selon laquelle le jeune homme réclamerait à l’OL un salaire multiplié par dix pour l’an prochain. Jean-Pierre Bernès, passé par une fenêtre entrouverte, devrait faire le ménage et lui obtenir un beau contrat dans un grand club européen d’ici un ou deux ans. A moins que Mohamed, le papa, ne prenne les choses en main et n’envoie son rejeton à Newcastle pour donner des ballons à Emmanuel Rivière. Auquel cas Florentino Pérez n’est pas prêt de lui faire la cour.



Le potentiel sex-appeal? Les deux

Etonnamment, pas de trace d’une publicité de Camel Meriem sur Youtube, même si on ne saurait trop vous conseiller de jeter un œil à ce clip vidéo soyeux sur l’hôtel La Cigale à Tabarka, avec une certaine Meriem Ben Mami. Les publicités de Zidane, elles, ont marqué une génération entière. Une présence animale, un charisme sauvage, une voix sensuelle, «Zizou» avait tout pour être préféré à Daniel Craig dans le rôle de 007. Hélas, il n’a pas donné suite. Nabil Fékir, lui, cherche encore sa voie, et tout le reste. Cette interview canapé avec une télé algérienne en début de saison laisse (très) songueur sur son potentiel de bête de scène.



Sujets liés