Coupe de France: Paris «ne renonce pas» à faire modifier le calendrier immoral

FOOTBALL «Les instances ne pensent pas à l’intégrité physique des joueurs»…

B.V.

— 

Laurent Blanc lors du match entre le PSG et Monaco le 4 mars 2015.
Laurent Blanc lors du match entre le PSG et Monaco le 4 mars 2015. — J.E.E/SIPA

Il était remonté, Laurent Blanc. En conférence de presse d’avant-match, ce samedi, le coach Parisien s’est agacé de la décision de la FFF de ne pas modifier le calendrier de fin de saison, prévoyant au PSG sa demi-finale de Coupe de France – contre Saint-Etienne - trois jours avant la finale de Coupe de la Ligue – contre Bastia, elle-même trois jours avant le quart de finale de Ligue des champions. «C’est illogique est immoral, a expliqué Blanc. Il y a des choses à revoir dans la programmation, ou alors on admet qu’il est impossible d’avoir des représentants français en quart de finale de Ligue des Champions.»


Foot - L1 : Blanc «Un calendrier illogique et... par lequipe

«Peut-être que la performance des clubs français en Europe n’intéresse pas nos institutions»

Des propos de résigné? Pas tant que ça. Selon l’Equipe, Paris envisage toujours une modification de cette période de début avril. «Le PSG ne renonce pas, on veut toujours faire bouger les choses, explique au quotidien Olivier Létang, le directeur sportif adjoint. Ce n’est d’ailleurs pas spécifique au PSG, parce qu’il faut trouver des solutions à long terme même si on a conscience que c’est une question complexe. On est quand même le seul pays européen qui fait jouer une finale de Coupe un week-end précédent une semaine de Ligue des champions.»

«Les personnes qui souhaitent le statuo quo ne pensent pas à l’intégrité des joueurs, poursuit-il. Mais peut-être que la performance des clubs français sur la scène européenne n’intéresse pas nos institutions.» Alors? Alors «on va solliciter de nouveau la LFP et la FFF pour discuter». Et voir si le match de Coupe de France ne pourrait pas être déplacée à une date ultérieure, en mai.