PSG: Pour Blaise Matuidi, la victoire contre Lens a été «une bonne préparation» avant Chelsea

FOOTBALL Le PSG a largement dominé Lens (4-1) ce samedi...

N.C. avec AFP

— 

Blaise Matuidi, buteur lors de PSG-Lens (4-1) le 7 mars 2015.
Blaise Matuidi, buteur lors de PSG-Lens (4-1) le 7 mars 2015. — Michel Euler/AP/SIPA

Le PSG, tranquille vainqueur de Lens (4-1) grâce à des buts de David Luiz, Ibrahimovic, Matuidi et Pastore, s'est provisoirement installé en tête de la Ligue 1, samedi lors de la 28e journée, tout en s'économisant avant son rendez-vous crucial à Chelsea mercredi prochain. Le PSG, qui avait forcément l'esprit tourné vers ce 8e de finale retour de Ligue des champions chez des Blues en ballottage favorable après le 1-1 de l'aller, possède deux points d'avance sur Lyon en déplacement dimanche à Montpellier, et trois sur Marseille qui a giflé Toulouse vendredi (6-1).

>> PSG-Lens à revivre en live par ici

Si le double champion de France en titre aura un oeil sur la Mosson avec l'espoir d'enfin valider une prise de pouvoir qu'il ne cesse de repousser à force d'occasions manquées depuis le début de saison, au moins a-t-il déjà la satisfaction d'aborder son défi européen avec toute la fraicheur nécessaire.

Contrairement au cauchemar vécu contre Caen (2-2) il y a trois semaines, où il avait perdu quatre joueurs sur blessures et deux points en quelques secondes dans la course au titre, Paris a préservé ses jambes et gonflé son moral à bloc. «Quand on gagne avant un grand match comme celui qui va arriver, on peut dire que c'est toujours une bonne préparation», apprécie Blaise Matuidi .

«J'espère qu'on aura ratio plus élevé de buts par rapport aux occasions»

La milieu parisien croit en les chances de son équipe mercredi à Stamford Bridge. «On est capable de le faire, on sait qu'on a les qualités, on l'a prouvé au match aller, dit-il. Maintenant, on sait que ce sera un match difficile, contre une équipe en pleine confiance. J'espère que ça fera un grand match et qu'on en sortira vainqueur.»

«Chelsea, ce sera la Ligue des champions, un niveau très élevé. On ne peut pas comparer. La seule chose, c'est que j'espère qu'on aura ratio plus élevé de buts par rapport aux occasions», a expliqué de son côté Laurent Blanc. Une référence, notamment, au gros raté de Lavezzi. «S'il rate la même occasion à Stamford Bridge que celle manquée ce soir, il n'y aura pas que moi qui sera énervé», a-t-il ajouté. C'est sûr...