Nabil Fekir (OL): «Si Didier Deschamps m'appelle le mois prochain, ce sera difficile de dire non»

FOOTBALL Le très prometteur joueur lyonnais peut aussi jouer pour l'Algérie...

A.M.

— 

Le joueur de l'OL Nabil Fekir contre le Parisien Blaise Matuidi, le 8 février 2015 à Gerland.
Le joueur de l'OL Nabil Fekir contre le Parisien Blaise Matuidi, le 8 février 2015 à Gerland. — PHILIPPE DESMAZES / AFP

Il n'a que 21 ans et doit déjà faire un choix. Nabil Fekir, le très prometteur milieu de terrain offensif de l'OL, va bientôt devoir choisir son équipe nationale. Né à Lyon mais d'origine algérienne, le gaucher a le choix entre les Bleus et les Fennecs. «La décision de choisir entre l'équipe d'Algérie et l'équipe de France sera très compliquée. Je vais peser le pour et le contre, et j'annoncerai ensuite ma décision finale. (...) Je sais que les deux peuvent m'appeler le mois prochain. J'essayerai de prendre ma décision avant le mois de mars», explique le joueur dans une interview à L'Equipe.

C'est un dilemme pour Nabil Fekir. Parce que d'un côté, son père est plutôt favorable à la sélection de Christian Gourcuff. «Oui, c'est sûr, il a vécu vingt ans en Algérie, c'est son pays, il a toute sa famille là-bas, et on connaît tous l'engouement des Algériens pour la sélection nationale». Et de l'autre, le Lyonnais se voit mal tourner le dos aux Bleus. «Si Didier Deschamps m'appelle le mois prochain, ce sera difficile de dire non». Une chose est sûre, il ne fera pas l'aller-retour entre les deux sélections: «Je prendrai ma décision définitive au moment des listes, en mars. Je ne me vois pas jouer pour la France et changer ensuite».