«Trop de noirs chez les moins de 20 ans»: Arrigo Sacchi se défend et tacle Blatter

FOOTBALL L'ancien coach du Milan AC dit qu'il n'est «absolument pas raciste»...

N.C.

— 

L'ancien coach de l'Italie et de Milan Arrigo Sacchi, en 2005
L'ancien coach de l'Italie et de Milan Arrigo Sacchi, en 2005 — MONDELO/EFE/SIPA

Non, Arrigo Sacchi n'est «absolument pas raciste». Au cœur d'une vive polémique après ses propos concernant les «trop nombreux noirs» et les «trop nombreux étrangers» dans les catégories des moins de 20 ans en Italie, lundi, l'ancien entraîneur du Milan AC s'est défendu mercredi soir sur Sport Mediaset.

«Ça fait 42 ans que je suis dans le football et on ne m’a jamais dit que j’étais raciste. Je ne crois pas l’être devenu maintenant que j’ai 68 ans. Je ne suis absolument pas raciste et je ne l'ai jamais été, a-t-il dit. J’ai évidemment été inattentif et j’ai mal expliqué quels étaient les problèmes actuels du foot italien, et l’un de ceux-ci est qu’il y a trop de joueurs étrangers. (…) Aujourd’hui, parler de la couleur de peau en Italie fait se déchaîner tous les moralistes.»

Une référence, notamment, à la réaction de Sepp Blatter. Le président de la Fifa avait indiqué sur son compte Twitter mercredi: «La fierté et la dignité ne sont pas des questions de couleur de peau. Choqué par les propos de Sacchi. Ça suffit».

 

«Je ne réponds pas à certaines personnes, je connais leur histoire. Tout le monde la connaît, comme tout le monde connaît la mienne. Ça me déçoit que beaucoup aient perdu la mémoire lors des derniers jours», a répondu le technicien italien.