VIDEO. PSG-Chelsea: Le Parc des Princes peut-il bouillir à nouveau?

FOOTBALL Le club de la capitale a lancé un appel à la mobilisation générale…

Antoine Maes
— 
Le public du Parc des Princes lors d'un match du PSG, en août 2014.
Le public du Parc des Princes lors d'un match du PSG, en août 2014. — FRANCOIS NASCIMBENI / AFP

A force, c’est presque devenu un lieu commun: le Parc des Princes est devenu un stade où on vient voir du foot, pas une enceinte où on pousse son équipe. Alors que le PSG s’apprête à recevoir Chelsea, le club a d’ailleurs lancé un véritable appel à la mobilisation générale, pour refaire de son stade une vraie marmite. «On aura besoin d’un maximum de soutien. Avec vous, supporters, on sera encore plus forts. Faisons-le ensemble», a lancé Zlatan Ibrahimovic dès samedi soir, après le match nul contre Caen (2-2). Le Suédois a d’ailleurs été relayé par Thiago Silva, dans une vidéo postée sur Twitter par le PSG.

 

Récemment, ce sont en effet plus souvent les supporters adverses qui ont fait la loi. A l’image des Nantais la semaine dernière. Battus sur le terrain (2-0), les Canaris ont dominé la rencontre dans les tribunes. «C’est complètement aseptisé, raconte Thomas, présent au Parc pour encourager le FCN. Et à part «Ici c’est paris» ou «Allez Paris», il n’y a pas tellement de chants. On sent que c’est un gros public de spectateur. Ils viennent et ils s’en vont. Quand on les voit partir à 10 minutes de la fin… Il n’y a pas de solution, ils ne font qu’agiter un petit drapeau. Après, le Parc c’est une belle caisse de résonance. S’ils se mettent à vibrer ça peut le faire, mais même contre Marseille il n’y a plus cette ambiance. On a largement gagné, à 1500».

Il ne voit d’ailleurs qu’une solution: «faire revenir les ultras», ce qui évidemment n’arrivera pas de sitôt. Cela n'empêche pas quelques bonnes volontés de tenter de s'organiser pour ne pas se faire écraser par les fans anglais. Mardi matin, le site Canal Supporters a ainsi lancé un appel aux spectateurs présents. «Dites votre tribune ci-dessous, communiquez, prévoyez des chants, donnez-vous rendez-vous avant le match pour déterminer comment mettre le feu… Bougez-vous pour le Paris Saint-Germain ! Incitez vos voisins en tribune à ne pas être spectateur… Bougez!»

 

Au Parc, les Parisiens restent sur un match assez délicat avec leur public. Contre Caen, David Luiz a même mimé le sommeil à la fin du match, comme pour signaler l'apathie générale.

Le défenseur du PSG David Luiz lors du match contre Caen, le 14 février 2015. - Capture d'écran

 

Le Brésilien sait très bien qu'un gros match du PSG aiderait beaucoup à réchauffer l'atmosphère, comme cela a pu être le cas par moments lors de la phase poule contre Barcelone. «C’est important d’être soutenu quand on est sur le terrain. D’avoir cette connexion. Ils doivent aussi nous réveiller quand nous sommes endormis sur le terrain», remarque l'ancien joueur de Chelsea.