L'attaquant du PSG a exhibé ses tatouages après avoir ouvert la marque au bout de deux minutes.
L'attaquant du PSG a exhibé ses tatouages après avoir ouvert la marque au bout de deux minutes. — :J.E.E/SIPA

Football

Zlatan Ibrahimovic: «Si je pouvais sauver le monde, ce serait déjà fait»

L'attaquant du PSG a été percutant lors de la conférence de presse du programme alimentaire mondial...

Quand il veut parler, c’est un bon client. Avec son ego surdimensionné et une confiance en soi inébranlable, Zlatan Ibrahimovic est rarement avare en bons mots. Dimanche, à l’occasion de la conférence de presse pour afficher son soutien au programme alimentaire mondial des Nations unies, l’attaquant du PSG a encore fait fort.

Zlatan est grand

«Si j'avais pu mettre tous les noms je l'aurais fait. Mais je ne suis pas si grand que ça. Grand, mais pas si grand.»

Zlatan fait parler

«Je reçois beaucoup d'attention, on écrit sur moi tous les jours. A travers moi, je voulais que des gens voient ces noms et ces histoires.»

Zlatan n’est pas un bon mec

«Je ne veux pas qu'on dise que je suis un bon mec ou que je fais ça pour avoir l'air sympa. J'ai une image de mauvais garçon et j'y tiens.»

Ce n’est pas la mission de Zlatan

«Je ne suis pas là pour sauver le monde. Si je pouvais le faire, croyez-moi ce serait déjà fait.»

Pour afficher son soutien à la campagne des Nations unies, l'avant-centre du PSG s'était affiché torse nu samedi pendant de longues secondes après son ouverture du score face à Caen (2-2). Ibrahimovic exhibait en fait des tatouages éphémères avec les prénoms de Carmen, Mariko, Antoine, Sawsan, Chheuy, Lida, Siatta ou Rahma, 50 personnes en tout qui souffrent de la faim.