PSG: Serge Aurier a trouvé «abusé et cauchemardesque» le scénario du match face à Caen

FOOTBALL Le latéral ivoirien fait partie de la légion de blessés parisiens avant le match de Ligue des champions contre Chelsea...

Propos recueillis par Julien Laloye

— 

Serge Aurier lors du match entre le PSG et Lorient le 1er novembre 2014.
Serge Aurier lors du match entre le PSG et Lorient le 1er novembre 2014. — PIERRE MINIER/OUEST MEDIA/SIPA

C’était son tout premier match depuis son retour victorieux de la Coupe d’Afrique des nations avec la Côté d’Ivoire. Brillant pendant une heure dans son couloir droit, passeur décisif sur le but d’Ibrahimovic, Serge Aurier a rejoint sans prévenir la cohorte de blessés parisiens du jour, sur un dégagement sans danger. L’ancien toulousain, boitillant en zone mixte, a pris le temps de revenir sur un après-midi cauchemardesque pour Paris à trois jours de la réception de Chelsea en C1.

>> Le match à revivre en live comme-à-la-maison

Serge, que s’est-il passé sur ce dégagement manqué?

J’ai senti une grosse pointe derrière la cuisse. On fera l’examen demain pour savoir ce que j’ai précisément mais ça me semble compliqué d’être là mardi.

Comment expliquer ce scénario noir?

On va dire ça c’est une soirée un peu difficile. On mène 2-0, on fait le match qu’il faut, puis il y a un enchaînement d’événements défavorables. Je ne dirais pas qu’on tombe dans la facilité, mais on traverse une période compliquée dans le match et l’équipe de Caen en a profité pour revenir au score.

C’est quoi le plus dur à encaisser? Les blessés, où le but concédé à la fin?

Les blessés, même si le résultat n’est pas bon. Ça fait quelques matchs qu’à chaque fois qu’on a la possibilité de passer devant, il nous arrive quelque chose. Je pense qu’aujourd’hui, c’est comment dire, abusé, parce qu’on mène facilement, et on fait vraiment le match qu’il faut, c’est ça le pire !

Comment aborder le match de Chelsea positivement après ça?

Chelsea a aussi perdu la semaine dernière en Coupe, alors que de notre côté on est encore en lice partout, et que rien n’est perdu dans la course au titre. La ligue des champions c’est un contexte différent, je ne me fais pas du tout de souci pour la réception de Chelsea. On a trois jours pour oublier ce qu’il s’est passé.

Quelles sont les raisons d’y croire?

En Coupe d’Europe Europe, on a souvent fait de bonnes choses à domicile. On a battu le Barça ici avec de la qualité et une grosse maîtrise, on peut le refaire contre Chelsea. C’aurait été mieux de les recevoir avec un groupe au complet, mais ça reste du 50/50.