VIDEO. OL-PSG: Pour Laurent Blanc, Marco Verratti «doit apprendre»

FOOTBALL Le jeune milieu de terrain italien devrait être titulaire à Lyon dimanche...

A.M. avec AFP

— 

Marco Verratti lors du match entre le PSG et Rennes le 30 janvier 2015.
Marco Verratti lors du match entre le PSG et Rennes le 30 janvier 2015. — JEFFROY GUY/SIPA

L'entraîneur du PSG Laurent Blanc est revenu samedi sur les critiques adressées à son milieu de terrain Marco Verratti qui, selon lui, doit «apprendre» et «prendre conscience qu'il doit changer de comportement». «Sincèrement, j'ai connu des entraîneurs beaucoup plus virulents que ça avec les joueurs», a d'abord déclaré Blanc, interrogé sur ses propos de mardi, jugés sévères à l'encontre de Verratti.

«Qu'est-ce que j'ai dit ? Qu'il prenait trop de cartons et qu'il allait avoir des problèmes s'il continuait comme ça», a-t-il dit. «C'est surtout pour lui faire prendre conscience qu'il doit changer de comportement. Il le sait mais le problème c'est qu'il le sait depuis deux ans et demi. C'est un grand joueur, qui fait une grande saison, mais quand il fait des bêtises, il faut lui dire», a-t-il ajouté.

«Marco n'est ni un joueur méchant, ni un joueur d'impact»

«Moi je pense à l'équipe. A dix contre onze, on ne gagne pas beaucoup de matches. D'autant que Marco n'est ni un joueur méchant, ni un joueur d'impact. Donc ses cartons on sait comment il les prend», a-t-il expliqué, en référence aux contestations récurrentes de Verratti face aux arbitres.


Ancelotti et Blanc perdent patience avec Verratti par 20Minutes

Interrogé mardi à propos des nombreux accrochages entre Verratti et le Lillois Florent Balmont lors de la demi-finale de Coupe de la Ligue remportée par le PSG (1-0), Blanc avait d'abord estimé qu'«avec Marco, c'est toujours chaud». Il avait ensuite reproché au jeune Italien de prendre trop de cartons. «Il se pénalise. Je ne plaisante pas avec ça. Et donc tant pis pour lui. Ça va quoi, ça fait deux ans qu'on lui dit et c'est toujours la même chose», avait dit Blanc.

Cette sortie avait surpris le président lyonnais Jean-Michel Aulas qui avait réagi sur Twitter: «Drôle de déclaration de L. Blanc sur Marco V : pour le spectacle il doit jouer dimanche, n'est ce pas le meilleur joueur du PSG en ce moment?», avait-il écrit. «Ce n'est pas mon président. C'est un bon président mais ce n'est pas le mien. Je ne parle pas de ça», a répondu Blanc samedi.