CAN 2015: L’arbitre de Tunisie-Guinée Equatoriale suspendu six mois

FOOTBALL Il avait offert un penalty douteux au pays hôte…

B.V.

— 

Les joueurs tunisiens et l'arbitre de leur quart de finale de la CAN 2015, le 31 janvier 2015.
Les joueurs tunisiens et l'arbitre de leur quart de finale de la CAN 2015, le 31 janvier 2015. — KHALED DESOUKI / AFP

Pour lui aussi, la Coupe d’Afrique est finie. L’arbitre du quart de finale Tunisie – Guinée Equatoriale, le Mauricien Seechurn Rajindrapasard, a été suspendu pour la CAF et pour les six prochains mois. «La Commission des arbitres a noté avec regret la très faible performance de cet arbitre durant la rencontre, dont notamment une incapacité inadmissible à maintenir le calme et sévir correctement afin de garantir le contrôle des acteurs du match en question» explique-t-elle dans un communiqué publié mardi. On lui reproche notamment d’avoir sifflé un penalty totalement imaginaire en faveur du pays hôte, la Guinée Equatoriale, entraînant l’égalisation puis par la suite l’élimination de la Tunisie en prolongations.

Une amende salée pour la Tunisie

A la fin de la rencontre, il s’est aussi montré totalement dépassé lorsque certains joueurs tunisiens ont craqué. La CAF décrit ainsi «l’attitude agressive de certains supporters dans les tribunes, l’envahissement du terrain après le coup de sifflet final des joueurs et remplaçants de l’équipe tunisienne - insultant l’arbitre de la rencontre et essayant de l’agresser physiquement - , du comportement regrettable du président de la Fédération tunisienne de football M. Wadie Jary, entrant sur l’aire de jeu et critiquant vivement  l’arbitre ainsi que la CAF; et d’actes de vandalisme de certains joueurs Tunisiens cassant une porte dans la zone des vestiaires ainsi qu’un réfrigérateur.»

Ce qui va aussi coûter cher à la Tunisie, en plus d’avoir sous-entendu une certaine partialité anti-tunisienne chez l’arbitre et plus globalement dans la confédération africaine. Le CAF réclame à la Fédération une amende de 50.000 euros ainsi que l’envoi d’une lettre d’excuse.