Euro basket féminin: Pour la der' de Dumerc et Skrela, la France se fait dévorer par une Espagne en feu (71-55)

BASKET L’équipe de France n’a jamais eu les armes pour offrir un dernier sacre à Céline Dumerc et Gaëlle Skrela…

Aymeric Le Gall

— 

Les Espagnoles fêtent leur victoire en finale de l'Euro de basket féminin contre la France, le 25 juin 2017.
Les Espagnoles fêtent leur victoire en finale de l'Euro de basket féminin contre la France, le 25 juin 2017. — JOE KLAMAR / AFP

Largement battues (71-55) par (beaucoup) plus fortes qu’elles en finale de l’Euro 2017 de basket féminin, les joueuses de l’équipe de France ne sont pas parvenues à offrir un cadeau couleur or à leurs stars Céline Dumerc et Gaëlle Skrela, qui tiraient toutes deux leur révérence en Bleu dimanche soir face à L’Espagne. Malgré la tristesse, pas mal de belles émotions et, aussi, quelques enseignements. Les voici.

  • Et une nouvelle défaite en finale, une !

Comme une sale impression de déjà (déjà) vu… L’équipe de France semble avoir pris un abonnement « lose » lors des finales à l’Euro de basket féminin. Oui, après 2013 et une défaite de justesse contre l’Espagne (70-69), après 2015 et un nouveau revers, plus large ce coup-ci, face à la Serbie (76-68), les Françaises vont pouvoir ajouter l’année 2017 au tableau des sales finales perdues. Corrigées du début à la fin de la rencontre par une sélection espagnole deux crans au-dessus, les filles de Valérie Garnier n’auront jamais pu espérer quoi que ce soit…

  • Skrela et Dumerc, dernière amère

On imaginait meilleure der’ pour nos championnes tricolores mais ce ne fut pas le cas. Une sortie à la Tony Parker en fait, la médaille d'argent en plus. Comme leurs coéquipières, ni Céline Dumerc ni Gaëlle Skrela n’auront été à la hauteur de l’évènement lors de cette finale face à l’Espagne. Mais qu’importe, ce douloureux revers n’effacera pas le super parcours de ces deux mastodontes du basket féminin français. Merci pour tout.

  • Zéro regret

Autant il y a quatre ans, les joueuses de l’équipe de France avaient de quoi nourrir de gros regrets après une défaite serrée de chez serrée face à cette même sélection espagnole (70-69) en finale de l’Euro 2013, autant cette année il n’y a rien à redire. « Il n’y a pas de regrets à avoir, je ne vois pas comment on aurait pu gagner face à cette équipe », lâche, frustrée mais réaliste, une Céline Dumerc un brin émue au micro de Canal+.