Coupe du monde de rugby : Les changements de Saint-André peuvent-ils nous faire battre les Blacks ?

RUGBY PSA a décidé de changer trois joueurs dans l’équipe de départ face à la Nouvelle-Zélande…

J.L.
Alexandre Dumoulin va remplacer Bastareaud face aux Blacks
Alexandre Dumoulin va remplacer Bastareaud face aux Blacks — COLORSPORT/SIPA

De notre envoyé spécial à Cardiff,

Ses choix avaient largement fuité ces derniers jours, PSA n’a donc surpris personne en changeant trois joueurs (seulement) face aux Blacks par rapport à la déculottée contre l’Irlande la semaine dernière. « Des ajustements par rapport à ce qui n’a pas marché dimanche », dit-on dans la langue des technocrates du rugby.

Le Roux à la place de Chouly

Ce qu’en dit PSA : « On sait qu’il va falloir améliorer notre conquête, plus d’initiatives individuelles, contre les Blacks si on ne met pas une intensité énorme, c’est toujours difficile. On attend de Bernard qu’il soit le premier sur les zones de ruck et qu’il nous aide à libérer rapidement les ballons, ce qu’on n’a pas fait face à l’Irlande où on a été en difficulté dans ce secteur. »

Ce qu’on pense : Pas trop tôt. Depuis trois matchs, le Sud-Africain devait commencer le match. C’est une brute épaisse qui dégomme tout ce qui bouge et qui rentre pile dans le projet de jeu de PSA. Et puis bon, Chouly, notre capitaine de touche, a trouvé le moyen de faire perdre les deux ballons vaguement jouables la semaine dernière.

Parra à la place de Tillous-Borde à la mêlée

Ce qu’en dit PSA : « A partir du moment où Morgan commence, Sébastien sait qu’il ne peut pas être remplaçant. On a besoin d’un buteur en fin de match, Rory a amené son punch à chaque fois qu’il est rentré. Morgan on connaît, c’est un gros, gros compétiteur, il fait depuis le début une belle Coupe du monde. On connaît son leadership avec les avants ».

Ce qu’on en pense : Le changement du désespoir. PSA n’est pas fan de Parra, mais il ne pouvait pas changer Michalak, son seul numéro dix capable de commencer un match de cette importance. Alors c’est son compère toulonnais qui saute, après son meilleur match du tournoi contre l’Irlande, histoire de changer un truc. Il faudra surveiller la réaction de Tillous-Borde, l’un des leaders du groupe, qui ne doit pas être ravi ravi.

Dumoulin à la place de Bastareaud

Ce qu’en dit PSA : Rien. Enfin il a juste précisé que Bastareaud pourrait amener ses qualités d’impact-player en fin de match.

Ce qu’on en pense : Que personne ne demande ce à quoi va servir Dumoulin est révélateur. Choisir de placardiser Bastareaud, jusque-là clef de voûte du projet de jeu tricolore, pour le remplacer par un mec qui a fait un seul bon match en équipe de France contre les Fidji il y a un an est assez dépressif en soit. Alors bien sûr, Dumoulin sait envoyer des grosses patates au pied, ce qui devrait soulager Michalak. Cela fait peu.

Notre avis général : Quitte à en prendre 40 samedi, Saint-André aurait pu au moins tenter d’y aller au panache et changer la moitié des gars pour surprendre les Blacks. Kockott et Fickou titulaires, Grosso à l’aile, retour du vieux grognard Nicolas Mas à la mêlée… Le gros regret se situe plus dans l’absence de plan B, cela dit. En refusant de prendre des joueurs casse-pieds dans le groupe, le staff s’est privé d’alternatives au cas où le XV de départ ne réponde plus (Trinh-Duc, Mermoz). Tant pis pour lui.