Coupe du monde de rugby: Pour Saint-André, Papé a été victime d'un «attentat»

RUGBY Le joueur du Stade Français a été la cible d’un acte d’antijeu au tout début du match France-Irlande…

J.L.

— 

Le joueur de l'équipe de France de rugby, Pascal Papé (droite), face au Canada, le 1er octobre 2015.
Le joueur de l'équipe de France de rugby, Pascal Papé (droite), face au Canada, le 1er octobre 2015. — F.FIFE/AFP

De notre envoyé spécial,

Il y avait beaucoup de raisons de s’indigner à propos de la prestation de l’équipe de France dimanche soir, mais PSA a choisi la plus démago. Le fameux coup de poing d’O’Brien dans l’estomac de Papé, qualifié « d’attentat après 23 secondes de jeu » par le sélectionneur. Un fait de jeu passé inaperçu pour l’arbitre et surtout pour le TMO, l’arbitre vidéo, censé être vigilant depuis sa cabine. L’image n’a même pas été repassée sur l’écran géant du stade, et il ne faut pas beaucoup à Saint-André pour crier au complot.

« J’espère que la prochaine fois, le TMO fera son boulot. Mon sentiment ? Les joueurs ont une idée là-dessus, j’ai une idée là-dessus et j’imagine que vous (les journalistes) avez aussi une idée là-dessus ». Voilà pour le climax d’un débriefing sans relief, en dehors de la bonne vieille méthode à la Laporte de refuser d’appeler les All Blacks « les All Blacks » pour tuer le mythe. « En Coupe du monde, on représente un pays, la France, eux représentent la Nouvelle-Zélande ». Après tout, la combine a déjà marché une ou deux fois.