Coupe du monde 2022 : Neymar indécis, les Anglais dégainent, la fierté croate… Revivez la journée de vendredi avec nous

Football La journée de vendredi a été longue sur les terrains, avec deux quarts de finale qui se sont achevés aux tirs au but

Nicolas Stival
— 
Neymar va-t-il prendre sa retraite internationale après cette nouvelle chute ?
Neymar va-t-il prendre sa retraite internationale après cette nouvelle chute ? — GABRIEL BOUYS

L’ESSENTIEL

  • Les deux premiers quarts de finale de la Coupe du monde ont tenu leurs promesses. Les deux ont été très indécis et se sont joués aux tirs au but.
  • Un nouveau tremblement de terre a eu lieu au Qatar après les sorties de l’Espagne et de l’Allemagne notamment : le Brésil a été éliminé par la Croatie. La Vatreni l’a emporté aux tirs au but (1-1, 4-2 t.a.b.)
  • Puis les Pays-Bas et l’Argentine nous ont longtemps ennuyés, avant de nous régaler. Et c’est l’Albiceleste qui a eu le dernier mot, à la séance fatidique encore.
  • On a aussi quelques infos des Bleus avant le match contre les Anglais ce samedi.





23h10 : Il est l'heure de boucler ! Bonne soirée à tous et à demain pour de nouvelles aventures !
22h56 : L'Argentine en demie !

L'Albiceleste l'emporte aux tirs au but, 3-2 ! Quel match !

Il est à revivre ici :



22h44 : Allez, deuxième séance de tirs au but de la journée !

Les Pays-Bas et l'Argentine ne sont pas parvenus à se départager en prolongation (2-2). Qui va avoir le dernier mot ?

22h25 : Fin de la première prolongation entre les Pays-Bas et l'Argentine

Oui, il en reste une deuxième, peut-être des tirs au but, et au lit !

22h09 : Neymar pas sûr de revenir en Seleçao

Fin de cycle pour le Brésil, éliminé dès les quarts de finale par la Croatie toute à l'heure. Pour la dernière de Neymar ? La question se pose et le joueur du PSG n'a rien fait pour la lever. « Je ne garantis pas à 100 % que je reviendrai » en sélection du Brésil a déclaré la star de la Seleçao. «J'ai besoin d'analyser, de réfléchir un peu plus à ce qui est bon pour moi et pour l'équipe nationale », a ajouté l'attaquant de 30 ans, visiblement secoué.

22h03 : Les Néerlandais reviennent de nulle part ! 2-2 après avoir été menés 2-0, direction la prolongation !




22h00 : Les Anglais lancent les hostilités en plein Paris !

Le tabloïd anglais The Sun s’est chargé de lancer les hostilités avant le match contre les Bleus en diffusant des visuels géants sur les façades de bâtiments parisiens. Au Trocadéro ou dans le quartier de la Tour Eiffel. Tous étaient accompagnés d’un texte un peu provoc', du genre « au revoir les Gaulois » ou « Allez les Rosbifs » !



21h45 : Les Pays-Bas n'abdiquent pas !

Weghorst vient placer une belle tête, 2-1 toujours pour l'Argentine !

21h35 : Deuxième but argentin !

Signé qui ? Messi bien sûr ! Sur penalty, il donne deux buts d'avance à l'Albiceleste (2-0)

21h30 : « Les meilleures sensations de ma vie »

Le Rennais et Croate Lovro Majer savoure la qualif' en demie ! « Ce sont les meilleures sensations de ma vie, c’est le plus grand match de ma vie ! […] Au moment de tirer le mien, je n’ai pas déconnecté, non, j’ai eu confiance en moi, j’ai bien frappé, j’en tire souvent, j’étais sûr de moi-même. Non, notre stratégie n’était pas d’attendre les tirs au but, c’était de jouer pour gagner, mais quand tu es mené 1-0 et que tu égalises à la fin, tu peux être heureux de jouer les penalties, tu te dis que tu peux gagner. »

21h10 : C'est reparti entre les Pays-Bas et l'Argentine

Les Oranjes ont 45 minutes pour recoller. 

20h51 : Mi-temps entre les Pays-Bas et l'Argentine

L'Albiceleste mène 1-0 et peut remercier Messi. Il n'a pas marqué mais a tout débloqué.

20h35 : L'Argentine passe devant !

Accélération de Messi qui donne une merveille de passe à Molina qui ouvre le score : 1-0 pour l'Albiceleste face aux Pays-Bas !

20h30 : Un artiste quitte le tournoi

Qu'on l'aime ou pas, c'est un artiste. Et il a tenu son rang contre la Croatie. Jusqu'à ce terrible dénouement.




20h15 : L'élimination du Brésil et de l'Espagne = syndrome PSG

OK, le raccourci est très simpliste !




20h00 : C’est parti pour Pays-Bas - Argentine !

C’est à suivre ici (oui je l’ai déjà dit, mais la pédagogie c’est répéter) :




19h40 : Les Croates, eux, jubilent

Zlatko Dalic, le sélectionneur de la Croatie, n’a pas caché sa fierté devant la télévision croate : « Cette victoire est pour le peuple croate. Après un grand match, nous éliminons le grand favori. C’est ça, la Croatie : fierté, courage, confiance et patriotisme. La Croatie est la meilleure quand il faut. Quand cela compte, la Croatie réussit toujours. Personne ne devrait nous sous-estimer. Ce n’est pas fini, on continue. On peut réussir de grandes choses. »

19h35 : Les Brésiliens en pleurs

La déception est évidemment immense pour la Seleçao. La défaite entérinée, deux joueurs se sont exprimé auprès des chaînes télé brésiliennes.

Casemiro : « C’est difficile de trouver les mots. Il faut relever la tête, la vie continue. Nous sommes tristes. Tout le monde a fait de son mieux. C’est énervant. Surtout comme ça. On avait le match en main et il nous a échappé. C’est difficile. On croyait dans notre travail, on faisait du super boulot, l’ambiance était bonne. Mais c’est comme ça le foot. Ça arrive. »

Thiago Silva : « On n’est pas habitué à prendre des buts comme ça en contre-attaque. On s’est un peu désorganisé. C’est difficile, mais autant il y a de la tristesse, autant il faut que la vie continue, qu’on relève la tête. On n’a pas le choix. On est fier de ce qu’on a accompli mais malheureusement, ça fait partie du football. J’ai vécu quelques déceptions dans ma vie et quand on n’atteint pas un objectif important qu’on s’est fixé, ça fait très mal. Je suis un gars qui se relève chaque fois qu’il tombe, ça ne va pas changer aujourd’hui. Malheureusement, je ne remporterai pas ce trophée comme joueur. Mais avec une autre fonction, qui sait ! »

19h30 : H-0,5 pour la deuxième demie. Encore un choc américano-européen

La Croatie a remporté le premier contre le Brésil (si si !), que va faire l'Argentine contre les Pays-Bas ? La rencontre sera à suivre ici :




18h47 : La CROATIE EN DEMIE

Rodrygo et Marquinhos ratent leur tentative et 4 sur 4 pour la Vatreni. Tremblement de terre au Qatar : le Brésil est éliminé !

18h45 : Premier arrêt de Livakovic... La Croatie va-t-elle tenir ?

La séance de tirs au but est à suivre avec mon collègue ici :



18h35 : La Croatie REVIENT !

Les Croates égalisent grâce à Petkovic à la 177e minute, direction les tirs au but ! La Vatreni est spécialiste




18h15 : Le Ney délivre la Seleçao !

Quel numéro du joueur du PSG qui va ouvrir le score en prolongation. Le Brésil mène 1-0 face à la Croatie et se rapproche de la qualification en demie ! 

17h55 : Prolongation entre la Seleçao et la Vatreni !

0-0, bah oui, ce n'est pas si simple pour le Brésil. En face, on parle du dernier vice-champion du monde quand même.




17h30 : Toujours pas de but...

0-0, reste 20 minutes entre Croatie et Brésil. La Seleçao manque de magie ce soir, face à une équipe très très bien organisée.

17h15 : La France favorite face à l'Angleterre ?

C'est Opta qui le dit avec son modèle predictif. Ne me demandez pas comment c'est calculé !




17h05 : C’est reparti à Al-Rayyan !

Le Brésil et la Croatie sont à égalité 0-0 à la pause. Ça devrait envoyer en deuxième période

16h52 : Jolies chasubles

Les 24 rescapés bleus sont valides.



16h46 : Mi-temps entre la Croatie et le Brésil

C'est ce qu'il convient d'appeler un bon 0-0, et les Vatreni font largement jeu égal avec les Auriverdes.

16h40 : On continue avec les Lions de l'Atlas

Voici une vidéo toute fraîche du « studio 20 Minutes ».



16h30 : Nayef Aguerd et Achraf Hakimi absents de l’entraînement du Maroc

C’est RMC Sport qui l’indique. Rien de surprenant pour le défenseur central de West Ham, sorti face à l’Espagne en 8e et très, très, très incertain pour le quart de finale, demain contre le Portugal, à cause d’une lésion aux ischio-jambiers. Le piston droit du PSG, qui gère depuis le début de la compétition un souci à la cuisse, serait quant à lui simplement « ménagé ».

16h00 : C’EST PARTI ENTRE LA CROATIE ET LE BRESIL

Les quarts de finale de ce Mondial au Qatar sont lancés, et c'est à suivre par ici, pour ceux qui viennent de débarquer.



15h57 : Regragui et le Maroc veulent « rentrer encore plus dans l’Histoire »

Première nation arabe à atteindre les quarts de finale d’une Coupe du monde, le Maroc n’est pas repu avant d’affronter le Portugal samedi (16 heures). « On va essayer de créer la surprise, puisque personne ne nous attendait ni en huitième ni en quart, souligne Walid Regragui. On a encore un match important pour rentrer encore plus dans l’Histoire. » Le sélectionneur des Lions de l’Atlas prévient : « Se focaliser trop sur le Portugal, ça peut nous poser des problèmes. On regarde surtout ce qu’on sait faire, ce qu’on fait bien, et on essaye de l’améliorer à chaque match. Aujourd’hui le Portugal est favori, on ne va pas revenir dessus. C’est une équipe qui peut gagner la Coupe du Monde, nous, on est le Petit Poucet, la petite surprise, le petit caillou dans la chaussure. »

15h45 : La « Walkermania » bat son plein en Angleterre

Et cette fois, c’est John Terry qui s’y colle : « S’il y a bien quelqu’un capable de stopper Mbappé, c’est Kyle Walker, a confié l’ancien défenseur de Chelsea et de l’Angleterre à l’AFP, à la veille du quart de finale face aux Bleus. Il l’a déjà affronté avec Manchester City contre le PSG, ils se connaissent très bien. En vitesse pure, Kyle Walker est sans doute le joueur le plus rapide de Premier League. Défensivement, il est aussi très fort. C’est bon pour nous de l’avoir à ce poste, complètement remis. »

Mais encore ? « Kyle Walker a hâte de relever ce challenge contre Mbappé. Il l’a dit, il a envie de jouer contre les meilleurs joueurs du monde, de se tester. Est-ce que ça peut bien se passer ? Oui. Est-ce que ça peut mal se finir et te servir de leçon ? Oui. Et même s’il perd cette bataille, Kyle Walker en sortira meilleur. De toute façon, il ne sera pas seul : si tout le monde apporte sa pierre à l’édifice et aide Kyle Walker dans cette tâche, ça pourrait être son jour. »

Attention, l’ancien capitaine des Blues n'est pas atteint de monomanie : « Ma seule inquiétude, c’est que l’on focalise notre attention sur ce duel, Walker - Mbappé, quand à côté, tu as Giroud, une grosse menace, Griezmann et les autres… Il va y avoir plusieurs duels clés, je pense : Mbappé – Walker, Maguire – Giroud… Mbappé, c’est une sérieuse menace, c’est l’un des meilleurs joueurs du monde, clairement. Mais il y a aussi d’autres forces dans leur équipe. Ma seule inquiétude c’est celle-là : qu’on se focalise trop sur Mbappé. »

15h40 : Tic-tac, tic-tac... Dans 20 minutes (comme par hasard), ça commence



15h23 : Un petit point biathlon ?

Allez, avec une sympathique 2e place tricolore.




15h09 : Memphis Depay vers Arsenal après la grave blessure de Gabriel Jesus ?

Le quotidien catalan Sport évoque un possible transfert de l’attaquant néerlandais du Barça chez les Gunners dès le mercato d’hiver. Pas vraiment en odeur de sainteté auprès de Xavi, l’ancien Lyonnais pourrait renforcer la formation londonienne, alors que Gabriel Jesus, blessé vendredi dernier lors de Brésil - Cameroun (0-1) et opéré du genou droit, manquera plusieurs mois de compétition.



15h04 : Alors, elle n’est pas engagée la FIFA ???

Sinon, l’eau ça mouille et la guerre c’est mal.




15h00 : Le Brésil ne change rien

C'est le même onze qui avait démarré contre la Corée du Sud en 8es. Avec Neymar, donc.




14h54 : La compo de la Croatie contre le Brésil

Le coup d’envoi du premier quart de finale de cette Coupe du monde sera donné dans à peine plus d’une heure. Forfait pour le 8e face au Japon, l’arrière gauche Borna Sosa retrouve sa place, au détriment d’un autre Borna, Barisic. Au milieu, l’ancien Monégasque Marco Pasalic est titulaire, et Bruno Petkovic glisse sur le banc.




14h43 : La mise au point de Fernando Santos sur Ronaldo

Le sélectionneur portugais a indiqué ce vendredi en conférence de presse qu’il avait forcément discuté avec Ronaldo pour lui expliquer qu’il ne serait pas titulaire contre la Suisse (6-1), mardi. La conversation a eu lieu « le jour du match, après le déjeuner ». « Cristiano était-il satisfait ? Non », a ajouté le technicien qui a cependant évoqué une discussion « parfaitement normale et détendue ». « Il ne m’a jamais dit, à aucun moment, qu’il voulait quitter l’équipe nationale, a insisté Santos. C’est un peu à la mode de pointer du doigt Cristiano. » « Il a sauté sur tous les buts, je l’ai vu à la télé applaudir avec João Mário », a insisté le sélectionneur, qui avait un message à faire passer : « Laissez Ronaldo tranquille ! »

14h13 : Joao Félix ne veut pas causer transfert

A la veille d’un quart de finale de Coupe du monde, cela peut se comprendre. Interrogé en conférence de presse sur un probable départ de l’Atlético de Madrid en janvier, l’attaquant portugais a dégagé loin de ses 22 mètres, comme ses compatriotes qualifiés pour le Mondial 2023 de rugby en France : « Je l’ai dit 1.000 fois, mais je le répète : je suis concentré à 100 % sur la Coupe du monde. Je parlerai de l’Atlético quand le tournoi sera terminé. »

13h32 : Notre quotidienne de la Coupe du monde 2022 sur Twitch avec nos petits potes de la rédaction

C'est à suivre par ICI. 

12h55 : Encore une histoire de brassard dans cette Coupe du monde



12h33 : Vous vous souvenez du DD sur la défensive d’avant la Coupe du monde ?

Et bien, il a disparu au Qatar, comme l’explique Aymeric.



11h46 : Encore un souci avec Cristiano Ronaldo en sélection ?

Record ne lâche pas Cristiano Ronaldo dans cette Coupe du monde. Après avoir dévoilé les menaces de départ de CR7 du camp portugais, démenties par la Fédé, le quotidien sportif évoque un autre problème qui plomberait quelque peu l’ambiance chez le futur adversaire du Maroc, samedi en quart de finale. L’omniprésence de Ricky Regufe, manager personnel de la star, serait mal vécue par certains coéquipiers. Toujours d’après Record, Regufe s’incrusterait dans des zones réservées aux joueurs.




11h21 : « Destiné à la grandeur »

Voici en gros la traduction du titre à la Une du supplément Coupe du monde du Times, à J-1 de France - Angleterre. The Game s’attarde sur « l’usine à champions » du foot tricolore avec un très jeune Kylian Mbappé, le vrai (cf le post de 8h25 pour la vanne).




11h12 : C’EST LA FOLIE SOUS LES PLAIDS DE FRANCE ET DE NAVARRE !!!



11h07 : « La mort fait partie de la vie », au sujet du décès d'un ouvrier philippin sur un chantier. Bel exemple d'empathie...



10h50 : On en reste là pour DD. Rien de foufou dans tout ça, une vraie conf de veille de match quoi.
10h48 : Angleterre pas un match comme les autres, ça change quoi de les jouer en phase à élimination directe ?

« Il n'y a pas de séance de rattrapge, il y en a un qui sera content, l’autre déçu. Plus on avance plus la qualité est supérieure, donc les exigences aussi sont plus importantes. L'excitation prend aussi plus de place. Mes joueurs voulaient être là. Maintenant, c’est une étape supplémentaire. Sans stress, sans retenue. C’est magnifique de pouvoir jouer un quart de finale de Coupe du monde. Mais il faut le jouer. »


10h45 : Question sur les propos de Le Graët prêt à le prolonger même si défaite

[Il se marre avec le journaliste, « ça te ferait pas plaisir j'ai l'impression » tout ça...] « C'est gentil ce qu’a dit le président. Pour le reste, ma seule priorité est ce qui nous attend avec ce quart de finale. J’ai pas répondu mais c’est ma réponse. »

10h43 : Je vous passe les détails sur la question d'une journaliste anglaise sur le travailleur migrant mort au centre d'entraînement saoudien... Réponse exactement comme on pouvait s'y attendre de DD, qui « ne vit pas dans une bulle » mais qui est « en compétition et là pour le match de demain ». « Ce n'est pas vouloir fuir la question », mais un peu quand même...
10h41 : L'Angleterre a dit que Lloris était le point faible des Bleus. Et les Anglais c'est quoi leur point faible ?

« Ils n’en ont pas. Comme ça c’est clair (petit sourire). Chaque équipe a des points forts, ensuite pas des points faibles mais des choses qu’elle fait moins bien. Mon rôle, et celui de Southgate, c’est de travailler ça. Ensuite c’est un rapport de force, se servir de ce qu’ils ont pu faire. »

10h38 : De la zénitude dans le groupe avant ce match ?

« Le calme, la sérénité, on les a depuis le départ. Là c’est un quart de finale de Coupe du monde, il n’y a pas à stresser, c’est que du bonheur, du plaisir, avec l'objectif d’aller dans le dernier carré. »

10h36 : Terminé pour Hugo qui aura encore réussi l'exploit de ne pas donner une seule réponse intéressante. On passe à Didier Deschamps.
10h35 : On dit quoi aux jeunes joueurs pour préparer un match comme ça

« Ils sont jeunes mais la plupart joue déjà dans de grands clubs en europe, ils savent gérer la pression. On peut les aider, parler de détails, mais ils sont prêts. Ils sont excités à l’idée de rencontrer une des meilleures équipes du monde, c'est un gros rendez-vous, ils savent ce que ça représente. »

10h34 : Sur sa relation avec Kane

« On a un lien important, ça fait presque 9 ans qu'on joue ensemble, on se connait très bien, en dehors du terrain aussi. Je n'ai que des choses positives à dire sur lui, quelqu'un de très important dans notre club, et aussi en sélection. C’est un vrai leader, un exemple pour ses partenaires. Et surtout c’est un top joueur, décisif, qui a l’habitude de faire les différences. Il est connu mondialement, pas forcément besoin d’en rajouter. »

10h32 : Sur ses performances personnelles, et son jeu au pied pas toujours serein

« Ce n'est pas trop à moi de juger, plutôt à vous. Plus important est de rester performant et aider équipe quand elle en a besoin. En ce qui concerne le jeu au pied, on se retrouve dans situations où toutes les équipes sont prêtes à presser. Elles tentent de mettre en difficulté très haut, après c’est une question de choix sur le moment, parfois on fait le bon, parfois pas. »

10h30 : Ah, la question sur l'article du Telegraph dont on parlait juste avant. Sur le fait qu'il soit le potentiel point faible?

« Non, Pas en conférence de presse, pas à travers les médias, on fait abstraction de tout ça, la réponse ce sera sur le terrain, ils ont leur opinion, on n’a pas besoin de ça pour trouver de la motivation supplémentaire. »

10h27 : Sur la rivalité avec l'Angleterre

« Elle peut exister, deux grandes nations du football, mais elle existe aussi dans d’autres sports comme le rugby. Ca engendre des grandes batailles et un événement comme celui-ci, un France-Angleterre a une saveur particulière. Nous les joueurs ont se prépare surtout à répondre aux attentes d’un quart, quel que soit l’adversaire, on est aux portes des demies, mais effectivement une très bonne équipe d’Angleterre qui est venue ici pour remporter le trophée, à nous de faire ce qu’il faut sur le terrain. »

10h24 : Un risque que Mbappé surjoue?

« Non, il fait abstraction de ce qui peut-être dit autour, il n’a pas besoin de ça, il a des objectifs bien précis, individuellement ou avec l’équipe, et je le sens détaché, souriant, et focus sur ce match qui nous attend, à l’image de ce qu’il dégage depuis le début de la compétition. »

10h21 : Ah c'est parti ! Je me suis fait avoir par Infosport qui pour une fois ne la prend pas en direct. Hugo au micro.
10h16 : Bientôt la conf des Bleus. J'ai l'impression qu'il y a un peu de retard...
10h06 : « Pourquoi Lloris pourrait être le talon d'Achille de la France »

The Telegraph a décidé de se farcir le gardien de Tottenham avant le match de demain. En se basant sur une vieille boulette et les expected goals... Ok les gars. 



09h46 : Qui dit veille de match dit rendez-vous avec Didier et Hugo

Notre sélectionneur et notre capitaine répondront à 10h15 aux questions des journalistes, dont Aymeric, et nous « liverons » tout ça depuis la France du bout de nos doigts boudinés.

09h38 : Qui a dit que le sport n'était pas politique ? Pas William en tout cas (oui, encore lui)



09h17 : Avant Pays-Bas - Argentine ce soir, notre envoyé spécial William ravive les vieux souvenirs (ou gratte les plaies, ça dépend du point de vue)



09h06 : Guti se verrait bien sélectionneur de l’Espagne

Bon, après l’échec en 8es de finale contre le Maroc, la place est prise puisque Luis de la Fonte a succédé ce jeudi à Luis Enrique. Mais l’ancien milieu du Real Madrid a affirmé dans l’indescriptible Chiringuito qu’il se sentait tout à fait capable d’assumer cette fonction. En attendant, il cherche tout simplement un banc, après son unique et courte expérience comme entraîneur principal chez les seniors, de novembre 2019 à juin 2020 à Almeria, en D2 espagnole.




09h01 : Pendant ce temps, loin du Qatar (enfin, loin physiquement)



08h44 : On connaît la raison du départ de l’Anglais Ben White

Enfin, si on veut bien se fier aux infos du Daily Star. Le défenseur anglais avait quitté la sélection et le Qatar le 30 novembre, officiellement pour « raisons personnelles », sans avoir joué une minute de la phase de poules. Selon le tabloïd, le joueur d’Arsenal n’aurait jamais réussi à s’intégrer dans le groupe, avant la goutte d’eau représentée par une dispute avec Steve Holland, adjoint du sélectionneur Gareth Southgate. White se serait présenté à une réunion avant le match face aux Etats-Unis (0-0) sans avoir pris connaissance d’informations sur ses statistiques personnelles et sans connaître grand-chose du futur adversaire américain. Ce manque de professionnalisme ne serait pas passé auprès de Holland, et le ton serait alors monté. Finalement, les deux parties auraient convenu qu'un départ du défenseur permettrait de clore l'affaire. Parfois, ça tient à rien, une carrière.

08h25 : L’Angleterre tient son propre Kylian Mbappé

Superbe découverte du Sun : le tabloïd anglais a découvert le « vrai » Kylian Mbappé, qui « supporte l’Angleterre ». L’histoire est croquignolesque : ce « Kyky »-là est également né à Paris, il y a 16 ans, mais il vit outre-Manche avec son père depuis sa plus tendre enfance. Tenez-vous bien : l’arrière gauche au club de Friar Lane & Epworth FC, dans la banlieue de Leicester, est le cousin du joueur du PSG. Très précisément, son père et le père de l’attaquant bleu sont cousins germains. « Mon père et la famille supportent tous la France mais moi, je soutiens l’Angleterre. Tous mes amis sont fous des Three Lions. Pour être honnête, je suis plus anglais que français à présent. » Vivement la rencontre devant les caméras.





08h05 : Allez, le journal des Bleus pour commencer

Car oui, le grand jour approche puisque France - Angleterre, c’est demain (petit rappel pour ceux qui viennent de boucler une semaine de spéléo). Notre envoyé spécial Aymeric est déjà chaud comme la braise.




08h00 : SALUT TOUT LE MONDE !

Ouiiiiiiiii, des matchs ! Après trois longues soirées à zapper désespérement de chaîne en chaîne à la recherche de notre dose de foot, voici que débutent aujourd'hui les quarts de finale de la Coupe du monde. Et pas n'importe comment. Le Brésil tout d'abord, plus que jamais le favori numéro 1 de la compétition, va devoir passer l'obstacle croate. Pas une mince affaire. Dans la soirée, l'Argentine va tenter d'emmener Messi (à moins que ce ne soit l'inverse) plus près du sacre, mais les Pays-Bas s'annoncent un adversaire coriace. L'équipe de France, elle, peaufine sa préparation avant le rendez-vous de demain contre l'Angleterre. 

>> Pour en rien rater de l'actu du Mondial, c'est par ici que ça se passe...