Coupe du monde 2022 : Neymar souffre d'une entorse à la cheville, « mais son Mondial n'est pas terminé »

FOOTBALL La star de la Seleçao a dû être remplacée en fin de rencontre, après une nette torsion de sa cheville, ce jeudi contre la Serbie (2-0)

William Pereira, avec J.Lau
— 
Touché à la cheville droite, Neymar a quitté ses partenaires à dix minutes de la fin du match contre la Serbie ce jeudi.
Touché à la cheville droite, Neymar a quitté ses partenaires à dix minutes de la fin du match contre la Serbie ce jeudi. — Foto Olimpik/Sipa USA/SIPA

De notre envoyé spécial à Doha,

Après Sadio Mané et Karim Benzema, une autre star va-t-elle déjà devoir déclarer forfait pour le reste de la Coupe du monde ? C’est la crainte qui entoure Neymar depuis ce jeudi, et la 78e minute de ce match contre la Serbie (2-0). Apparu très en jambes durant toute la rencontre, à l’image de ses dernières semaines au PSG, l’attaquant brésilien a vu sa cheville droite subir une grosse torsion, après un contact avec le défenseur serbe Milenkovic, dix minutes plus tôt. Il a serré les dents et attendu le break de Richarlison avant de jeter l'éponge. 

Un peu plus tôt, le Brésilien avait déjà essuyé un tacle particulièrement appuyé. La Serbie a-t-elle fait preuve d’un excès d’engagement ? Anthony estime que non. « C’était un match normal. C’est la Coupe du monde, c’est dur. » Trop pour la cheville de Neymar. Le premier diagnostic médical penche pour une entorse.

Tite promet que le Mondial de Neymar n'est pas terminé

La Seleção a beau s'être imposée avec un doublé de l'espace de Richarlison, dans les couloirs du Lusail Stadium, les questions ne tournent qu’autour du Ney. « Comment va Neymar ? Les nouvelles sont mauvaises ? Où il y a de quoi rassurer le Brésil ? », demande un journaliste en zone mixte à Alex Sandro. Réponse du latéral-gauche : « Neymar avait l’air bien, il avait de la glace sur le pied. J’espère que ce n’est rien de grave et qu’il pourra être au prochain entraînement avec nous. » 

Bien essayé de la part du joueur de la Juventus, mais on est moyennement rassuré par ses mots. Les larmes de Ney et les images de sa cheville gonflée ont rapidement circulé sur Twitter après sa sortie sur blessure, de même que celles le montrant en train de rejoindre le vestiaire en boitant. Un journaliste brésilien nous montrera une image post-match de la cheville qui a encore gonflé. Le premier diagnostic n’est guère rassurant. 



La radio brésilienne Itatiaia cite le médecin de la Seleção, Rodrigo Lasmar, lequel évoque « une entorse de la cheville avec un gonflement. On ne sait pas encore si c’est grave. Il reste une certaine inquiétude. » La blessure sera réexaminée demain avant d’envisager des examens d’imagerie complémentaire. Tite va tout de même jusqu’à garantir en conférence de presse que « Neymar jouera cette Coupe du monde. Il continuera avec nous, j’en suis sûr. » « Il n'y a rien de catastrophique, on est très loin du scénario apocalyptque », confirmera un confrère de Radio Gaucha. 



Le spectre de la Coupe du monde 2014

L’inquiétante sortie du Parisien réveille tout de même le douloureux souvenir de Coupe du monde 2014. Son Mondial s’était arrêté en quarts de finale contre la Colombie, quand le genou de Cristian Zuniga lui avait fissuré la 3e vertèbre. « Si cela avait été deux centimètres de plus, je serais peut-être dans une chaise roulante », avait par la suite confié Neymar. Cette fois, il risque tout au plus les béquilles. Mais les conséquences sur la suite de son Mondial pourraient être les mêmes qu’il y a huit ans. Le Brésil retient son souffle.