Brésil - Serbie : Longtemps freinée, la Seleçao déroule grâce à un doublé de Richarlison, mais Neymar est sorti blessé... Revivez ce match avec nous

FOOTBALL La sélection brésilienne n'a pas manqué ses débuts dans cette Coupe du monde, en l'emportant ce jeudi en seconde période contre une Serbie coriace, avec un doublé de son attaquant de Tottenham (2-0). Mais la sortie sur blessure de Neymar inquiète

Jérémy Laugier
— 
Richarlison fête son superbe doublé, ce jeudi contre la Serbie.
Richarlison fête son superbe doublé, ce jeudi contre la Serbie. — NELSON ALMEIDA / AFP

SENTIEL

  • Les Brésiliens, favoris de cette Coupe du monde au Qatar, n'ont pas manqué leur entrée en lice ce jeudi, en l'emportant face à la Serbie (2-0).
  • Longtemps cadenassés par la solide organisation serbe, les hommes de Tite ont su forcer la décision grâce à une deuxième période beaucoup plus convaincante, à l'image du doublé de Richarlison. 
  • Très attendu dans cette compétition, Neymar a été performant d'emblée, mais il a dû sortir blessé en fin de rencontre après avoir subi un coup sur sa cheville. Cela constitue le gros point noir de la soirée pour le Brésil. 
  • Retrouvez également ci-dessous les lives des trois autres matchs de la journée que nous avons pu suivre sur 20 Minutes ce jeudi, ainsi que le live général, qui revient sur toute l’actualité du Mondial de la journée, et qui ne sera clôturé qu’à la fin de ce Brésil-Serbie.







22h05 : Allez les gens, on va vous laisser là-dessus. On s’est quand même régalé devant la prestation du Brésil en seconde période, entre deux buts (dont un magique), deux montants, et de sacrés mouvements. Le plan minimaliste de la Serbie, tout solide était-il en première mi-temps, ne pouvait a priori pas être récompensé face à une Seleçao qui a autant d’atouts offensifs. Maintenant, croisons les doigts pour le reste du tournoi de Neymar, qui faisait peine à voir sur sa sortie du terrain blessé. Merci à tous de nous avoir suivis, et à demain pour de nouvelles aventures sur ce Mondial.
21h55 : Finiiiiiiiiiito ! Chapeau à la Seleçao d’avoir su forcer le verrou serbe de la sorte, et s’être finalement rendu le match facile en seconde période, grâce à un doublé inattendu de Richarlison, très discret jusque-là. Quel bijou ce deuxième but, qui va repasser de partout dans les prochains jours à n’en pas douter. Mais gros bémol côté brésilien avec la sortie sur blessure de Neymar.
90e+3 : Même Danilo semble à son tour blessé côté brésilien

Le latéral brésilien Danilo ne peut plus courir là. Tite a effectué ses cinq changements sont Danilo tient sa place en boitant. Peut-être un autre coup dur à venir pour le Brésil, même si l’inquiétude concerne en premier lieu Neymar là.

90e : Sept minutes de temps additionnel. Encore un peu de régalade à venir donc pour la Seleçao, alors que la Serbie est totalement perdue désormais, vous vous en doutez.
87e : Tite se fait plais du coaching

Le sélectionneur brésilien a tour à tour fait entrer en jeu Rodrygo, Fred, Gabriel Jesus, Antony et Martinelli. Abondance de biens, tout ça tout ça.

83e : 19 tirs à 3 en faveur du Brésil. Cette stat dit quand même beaucoup de choses quoi…
81e : Casemiro trouve la transversale serbe !

La Seleçao déroule d’une force en deuxième période. Cette fois c’est Casemiro qui enroule son ballon, qui est repoussée par la barre d’un Milinkovic-Savic archi-battu. Là, clairement, on a droit à un favori en puissance du tournoi, et vraiment digne de son rang.

79e : Alerte rouge pour le Brésil, Neymar sort en boitant !

Oh oh, resté au sol quelques secondes après un choc, l’attaquant du PSG est finalement sorti, remplacé par Antony. Il a vite délacé ses chaussures, et ça rappelle de mauvais souvenirs aux supporteurs parisiens. Nul doute que là, ce sont les fans de la Seleçao qui tremblent. 




73e : OMG, c'est quoi ce but de dingo de Richarlison ?!?!?

Le doublééééééé pour l'attaquant de Tottenham, et quel but de maboulos mes aïeux. Excellent centre de l'exter, à terre de Vinicius. Et là, Richarlison se fait un enchaînement sublime en se relevant la balle pour enchaîner une volée en ciseau qui crucifie  Milinkovic-Savic, alors qu'il avait évidemment un défenseur sur le dos. Un régal ce but, vraiment !

65e : Ah, le Turinois Vlahovic est évidemment cash entré en jeu dans la foulée. A noter que peu de temps avant, on avait eu droit à l’entrée en jeu de l’ancien CR7 marseillais Nemanja Radonjic.
62e : Buuuuuuuuut de Richarlison, quel boulot de Neymar et Vinicius !

Enorme travail tout en feintes de corps de Neymar qui déstabilise la défense serbe. Vinicius en profite pour lâcher une frappe « masquée » sur laquelle Milinkovic-Savic se détend. Mais Richarlison est à la retombée du ballon et pousse dans le but vide. Le verrou serbe a enfin sauté !

60e : Frappe terrible d’Alex Sandro sur le poteau !

Exceptionnel Alex Sandro ! L’espace d’un instant, on s’est revu hurler devant les buts monstrueux de Roberto Carlos. Le latéral gauche de la Juve déclenche une patate de 25 m qui trompe Milinkovic-Savic avec le rebond et vient fracasser le montant droit serbe.

52e : La Seleçao ne ronronne plus du tout : nouvelle opportunité en pleine surface avec Raphinha (encore lui), mais Pavlovic s’arrache pour écarter le danger d’un tacle salvateur. Déjà plus de coups de chaud en sept minutes que sur toute la première période.
48e : Waaaaaah comme il envoie du bois Gudelj : énorme tacle désespéré pour empêcher Neymar d’entrer dans la surface et jaune archi logique. Ça commence à être dur pour la Serbie.
47e : Olalalala la plus grosse occase du match croquée par Raphinha !

Raphinha fait un super pressing et gratte une mauvaise relance courte de Milinkovic-Savic pour Gudelj. Ça lui offre une opportunité en or mais il joue mal le coup. Au lieu de servir un partenaire ou de feinter le gardien serbe, il lâche une frappe prévisible en un contre un et se heurte à un arrêt réflexe de l’immense gardien serbe. Celui-ci s’est donc bien rattrapé de sa boulette de relance.

21h02 : C’est reparti les amis, allez messieurs, on enflamme cette seconde période comme cela a pu être le cas sur plusieurs matchs depuis le début du Mondial ?
20h46 : Mi-temps ici ! Et bien, on ne s’attendait pas à voir la Seleçao gênée à ce point par les Serbes. On a bien fait de ne pas se lancer dans le moindre pari quant à un festival offensif brésilien.
45e : Wah, une seule minute de temps additionnel, on n’était plus habitués à ça depuis le début de ce Mondial.
44e : Joli numéro de Neymar, quand même pas mal sur cette première période même s’il n’a pas été décisif, mais Raphinha tente le crochet de trop, et rend le ballon aux Serbes derrière.
41e : Après, il faut être honnête, Alisson n’a absolument pas touché un ballon chaud. On n’a guère pu apprécier son superbe look moustaki jusque-là.
39e : On a failli l’annoncer avant le match, mais l’attaquant qui faisait le moins rêver dans ce 11 de départ nous semblait être Richarlison. Et franchement, on ne voit jamais à son avantage le sosie de Yacine Bammou sur cette première période. Quand on voit le banc de touche, ça pourrait vite bouger côté Tite.
36e : On s’attendait évidemment à ce que les Serbes soient là dans l’impact. Mais ils sont quand même surprenants de lutter à ce point les yeux dans les yeux avec les stars brésiliennes. Ils ont très peu été mis en grand danger jusque-là.
34e : Superbe une-deux Raphinha-Paqueta…

… Mais ça finit par une frappe totalement écrasée de l’ailier du Barça. Tiens, ça a dû rappeler des souvenirs à Lucas Paqueta après ses années aux côtés d’Houssem Aouar (balle perdue, on l’avoue).

31e : Miam miam la talonnade de Lucas Paqueta vers Raphinha. Mais le centre du Barcelonais finit dans les gants de Milinkovic-Savic, malgré la présence de Thiago Silva au premier poteau.
27e : Ouverture « masterclass » de Thiago Silva, Vinicius proche de conclure !

Quelle ouverture merveilleuse de Thiago Silva, claquée de l’intérieur du pied. Vinicius est tout près d’avoir un duel à gérer avec Milinkovic-Savic, mais ce dernier s’arrache pour plonger dans les pieds du Madrilène et écarter le danger. C’est allé très vite sur ce coup.

21e : Preuve des difficultés de la Seleçao à mettre le feu dans ce match, Casemiro s’essaie de très loin. C’est sans souci pour notre géant serbe, qui capte sereinement la balle.
15e : Bien organisée, la Serbie contient plutôt tranquillement les attaques brésiliennes jusque-là.
13e : Superbe corner rentrant de Neymar !

Le géant Vanja Milinkovic-Savic (2,01 m) doit s’employer du poing pour repousser sur sa ligne un corner de Neymar qui prenait la direction de sa lucarne.

10e : Régal d’ouverture dans l’axe de Casemiro pour Neymar. Mais la star du PSG ne parvient pas à réussir son numéro de dribble, bien pris dans la défense serbe.
8e : Servi par son gardien… et frangin Vanja, Sergej Milinkovic-Savic s’enfonce plein axe mais il est repris par un Marquinhos pas malheureux, car il l’a freiné du talon sur le coup. Bonne petite offensive serbe donc même si ça ne donne rien au final.
6e : Tiens, déjà le premier jaune provoqué par Neymar sur Pavlovic. Sans doute pas le dernier dans ce Mondial vu le profil du gaillard et son état de forme.
5e : Ça part fort dans l’intensité et les duels. C’est l’occase de redécouvrir à quel point Lucas Paqueta est précieux dans ce registre de baston dans l’entrejeu, malgré les clichetons qui accompagnent les talents do Brasil.
2e : Cette Seleçao n’a plus connu la défaite depuis l’été 2021 et la finale de la Copa America perdue contre l’Argentine. Mais bon, la série de l’Albiceleste était encore plus folle jusqu’à ce qu’elle fasse la connaissance d’Hervé Renard mardi…
19h59 : C’est parti pour cette première affiche de la Seleçao !
19h57 : A priori, on va retrouver la Serbie dans un 3-5-2, voire 5-3-2 selon la physionomie du match, pour tenter de freiner l’armada offensive brésilienne.
19h55 : C’est parti pour l’hymne brésilien !
19h50 : Pour rappel, Tite peut faire rentrer quand bon lui semble Gabriel Jesus, Pedro, Martinelli, Antony et Rodrygo, pfiouuuuuuuu les maux de tête pour les coachs/défenseurs/gardiens adverses dans ce Mondial
19h36 : Pas de Vlahovic au coup d’envoi pour la Serbie !

C’était la grosse interrogation côté serbe, en raison de ses pépins physiques : l’attaquant de la Juve et star de la sélection Dusan Vlahovic commence sur le banc de touche. Il y a quand même de quoi faire pour poser des problèmes à la défense de la Seleçao côté « Pixie » Stojkovic, entre Milinkovic-Savic, Mitrovic et Tadic.




19h32 : Quel régal ce quatuor, et même quintet offensif dooooooo Brasil !

Autant la défense expérimentée (à commencer par le tandem Marquinhos-Thiago Silva) ne fait pas plus rêver que ça, autant devant, c’est quand même de la folie. Aux côtés de Casemiro, seul milieu à vocation défensive, on a droit à Lucas Paqueta, puis à l’artillerie lourde avec Raphinha à droite, Vinicius à gauche, puis Neymar en soutien de Richarlison. Popopopo, s’il y a 0-0 avec tout ce matos devant, on serait presque prêt à envisager un pari débile (mais on va quand même s’abstenir).




19h30 : Heeeeey, nous voilà en place comme prévu pour ce gros match de la soirée : le Brésil n’a pas spécialement été gâté pour son entrée en matière dans cette Coupe du monde en se coltinant la Serbie.
12h : Bom dia à toutes et tous et bienvenue sur 20 Minutes pour suivre ce match entre le Brésil et la Serbie.

C’est le jour J pour Neymar et sa bande, qui font enfin leur entrée dans cette Coupe du monde 2022, face à la Serbie (20 heures). Un groupe G abordable pour les Brésiliens, qui retrouveront également la Suisse, et le Cameroun, comme en 2014 chez eux. Les hommes de Tite, grands favoris de cette compétition, veulent commencer fort et envoyer un message, eux qui n’ont plus remporté le trophée depuis vingt ans. Mais gare au trio offensif de la Serbie composé de Dusan Tadic (Ajax) , Aleksandar Mitrovic (Fulham) et de Dusan Vlahovic (Juventus Turin), qui pourrait faire très mal à l’arrière-garde brésilienne.

» Rendez-vous aux alentours de 19h30 pour suivre l’avant match ensemble, avec un coup d’envoi prévu pour 20 heures.