Coupe du monde 2018: Le début des quarts de finale... La suite du rêve pour les Bleus?... Le programme de vendredi est là

FOOTBALL La route vers les demi-finales commence là...

A.L.G.

— 

La joie de l'équipe de France toute entière après le quatrième but contre l'Argentine, le 30 juin 2018.
La joie de l'équipe de France toute entière après le quatrième but contre l'Argentine, le 30 juin 2018. — SAEED KHAN / AFP

Vendredi 6 juillet

Le programme du jour

16h : France-Uruguay

20h : Brésil-Belgique

Le prono foireux du jour

Vous imaginez bien qu’on ne va pas se risquer à balancer un prono foireux sur le match qui nous intéresse tous, à savoir France-Uruguay. Déjà parce qu’on croit très fort dans la qualif' des Bleus et ensuite parce qu’il est hors de question de leur porter la poisse. On va donc se rabattre sur ce Brésil-Belgique tout aussi excitant. Tout le monde imagine déjà le Brésil en demie, mais il faut clairement se méfier d’une équipe de Belgique gonflée à bloc après sa victoire de dingue face au Japon à la toute dernière minute. On va donc dire qualification des Diables Rouges en prolongation (2-2 dans le temps réglementaire) grâce à un but soyeux de Lukaku.

Le tweet du jour

Voilà l’homme qui a trouvé la meilleure manière de tuer le temps avant le quart de finale France-Uruguay. Gonflé à bloc et sûr de lui, ce footeux a voulu reproduire à tout prix la reprise de volée fabuleuse de Benjamin Pavard. Et au bout de 754.321 essais, bim, il l’a calée. Chapeau l’artiste. Dans la vie, il faut toujours persévérer.

L’info à ne pas savoir du jour

Un mythe s’effondre. Voir Diego Maradona s’excuser auprès de la Fifa après avoir dénoncé un complot arbitral contre la Colombie dans son 8es de finale contre l’Angleterre, ça fait mal. Après avoir joué son tonton gênant pendant toute la durée de la compétition, voilà que le Pibe de Oro nous prouve qu’il a encore un tant soit peu de jugeote. On ne sait pas vous, mais nous on est choqué.

L’article à lire du jour

Face à une équipe qui adore faire déjouer l’adversaire pour mieux lui caler un pion sur l’un de ses rares frappes, il faut bien essayer de chercher les solutions pour percer la muraille. Notre envoyé spécial l’a fait, merci à lui.