Boxe: Tony Yoka impitoyable pour ses débuts pros

SPORT Le boxeur français a remporté par K.O. son combat face à l'Américain Travis Klark...

P.B.

— 

Tony Yoka, champion olympique de boxe des super-lourds, a remporté son premier combat pro le 2 juin 2017.
Tony Yoka, champion olympique de boxe des super-lourds, a remporté son premier combat pro le 2 juin 2017. — Yuri CORTEZ / AFP

Il n’y a pas eu de match. Face à un adversaire trop vieux, trop gras et trop lent, Tony Yoka a fait parler son allonge et sa percussion, vendredi. Pour son premier combat chez les pros, le boxeur français médaillé d’or à Rio a terrassé par K.O l’Américain Travis Klark. Après un uppercut puis un bon enchaînement, l’arbitre a arrêté le massacre à la 2e reprise.

2m00, 109 kg et 25 ans, le Français boxait peut-être dans la même catégorie que son adversaire (1m85, 102 kg et 38 ans) mais pas dans la même classe. Devant 4.500 spectateurs, la ministre des Sports Laura Flessel et sa compagne championne olympique Estelle Mossely, la nouvelle star française de la boxe a pu mesurer sa notoriété.

La naissance de son fils attendue en août, second combat en octobre

Yoka ne s’enflamme pas pour autant. « Ce n’était que la première étape », a-t-il tempéré après son combat. La première étape d’une longue route de trois ou quatre ans, qui le mènera, si tout va bien, jusqu’au titre mondial des poids lourds.

En attendant, le Français va prendre un break de 15 jours avant de retourner s’entraîner à Oakland, en Californie, sous les ordres de son coach américain Virgil Hunter, en vue de son second combat, prévu pour octobre. Tony Yoka et Estelle Mossely attendent surtout un heureux événement en août, avec la naissance prévue de leur fils. Un futur champion, sans aucun doute.