OL: Pourquoi Gomis doit rester

FOOTBALL Alors que l'attaquant de l'OL est poussé vers la sortie...

A Lyon, Stéphane Marteau

— 

Bafétimbi Gomis pendant un match de Lyon en avril 2012.
Bafétimbi Gomis pendant un match de Lyon en avril 2012. — Benoit Tessier / Reuters

Il ne fait pas partie des «dinosaures», «pharaons» et autres «pingouins» tancés par Jean-Michel Aulas. Et pourtant, Bafétimbi Gomis est poussé vers la sortie par ses dirigeants lancés dans une vaste opération dégraissage. Lundi, le président de l'OL a révélé avoir reçu «des propositions concrètes de plusieurs clubs d'outre-Manche (dont Fulham).»

Mais l'attaquant international, qui a déjà refusé des offres d'un club turc (Fenerbahçe) et d'une formation russe (Rubin Kazan), n'est pas disposé à quitter un club pour lequel il ne cesse de clamer son amour et avec lequel il est encore sous contrat jusqu'en 2014. «J'adore notre groupe, le club et la ville. Je n'ai jamais dit que j'allais partir. J'ai encore de grands moments à vivre avec Lyon. Bien sûr, on ne peut jamais dire jamais, mais pour moi, je vais rester à Lyon jusqu'à la fin de la saison, et après, on verra», déclarait-il, il y a une dizaine de jours.

55 buts en trois saisons

Reste que l'intéressé se heurte à la réalité économique d'un club qui a besoin de renflouer ses caisses en raison de sa non-participation à la prochaine Ligue des champions. Un transfert de Bafétimbi Gomis permettrait à l'OL d'économiser un gros salaire et d'encaisser un chèque non négligeable. Mais sur le plan sportif, il pourrait s'en mordre les doigts. Car n'en déplaise aux esprits chagrins, Gomis est l'un des attaquants les plus redoutables de l'Hexagone. Depuis son arrivée à Lyon, il y a trois ans, l'ancien Stéphanois a inscrit 55 buts, toutes compétitions confondues, dont 36 en Ligue 1.

Durant cette période, seuls Kevin Gameiro (50 buts), Nene (49), Lisandro Lopez (49) et Loïc Remy (34) ont été plus efficaces que lui en championnat. Mieux, au cours des six derniers exercices, il n'a jamais inscrit moins de 10 buts. Point de fixation de l'attaque lyonnaise, son profil est complémentaire de celui de Lisandro. L'absence pour au moins deux semaines de l'Argentin, blessé au quadriceps droit, pourrait d'ailleurs peut-être amener l'OL à reconsidérer sa position.

Fabian monzon déjà absent

La nouvelle recrue du club en provenance de Nice souffre d'une lésion musculaire à l'adducteur droit, contractée avant son transfert. Le latéral Fabian Monzon sera du coup indisponible deux à trois semaines.