Les Danois la jouent modeste

— 

Le costume de l'outsider est toujours le plus facile à porter. Malgré sa victoire à l'aller (1-0), le FC Copenhague n'a pas changé son discours d'un iota. « Lille est toujours le favori. Ils ont une meilleure équipe. Ils l'ont montré à l'aller en deuxième période en nous mettant uen grosse pression », lâche Martin Vingaard, le milieu danois. Francophile assumé et fan du Losc, Ariel Jacobs, le coach du leader invaincu du championnat danois, ne dit pas autre chose. « C'est un vrai Lille, un autre Lille que nous verrons ici », assure l'ex-entraîneur d'Anderlecht qui n'a pas prévu de bâtir un mur pour défendre son avantage. « Je ne vais pas changer mon fusil d'épaule », assure Jacobs. Pas sûr toutefois qu'il ne retourne pas sa veste.